Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Cameroun : recul des ventes de pétrole brut


Rédigé le 23 Janvier 2018 à 08:32 | 0 commentaire(s) modifié le 23 Janvier 2018 - 08:36


Les volumes commercialisés de pétrole brut camerounais ont atteint un total de 16,8 millions de barils en 2017. Des quantités en baisse de 3,6 millions de barils par rapport à 2016, en raison de la diminution du régime de production de la Société nationale camerounaise des hydrocarbures.



(Ecofinance.sn Dakar) - La commercialisation de pétrole brut au Camerounais a enregistré un repli de 3,65 millions de barils au cours de l'année 2017. D'après les données de la Société nationale camerounaise des hydrocarbures (SNH), le pays a commercialisé au cours de l'année dernière 16,8 millions de barils de pétrole brut contre 20,5 millions l'année 2016.

La société publique explique cette baisse des volumes commercialisés par la diminution de la production nationale, puisque sur les dix premiers mois de 2017, la production a atteint 23,4 millions de barils de pétrole brut, soit une baisse de 16,4% par rapport aux volumes des 10 premiers mois de 2016 et qui avoisinaient 28,6 millions de barils. Un résultat que le président du conseil d'administration de la SNH, Ferdinand Ngoh Ngoh, explique par la réduction des investissements et le déclin naturel des champs.

En effet, les raisons invoquées par ce management de la SNH apparaissent à travers l'analyse des chiffres des deux années 2015 et 2016, où la production a enregistré des volumes respectivement de 34,9 et 33,6 millions de barils.

Par ailleurs, la SNH a livré à la centrale thermique de Kribi, suivant les besoins exprimés par l'opérateur KPDC, un volume cumulé de 10 591 millions de pieds cubes de gaz naturel en 2017, contre 9 764 millions de pieds cubes en 2016, soit 827 millions de pieds cubes de plus.

Des pertes estimées à 1,49 milliard de Fcfa
La chute des volumes de production a bien évidemment impacté le Trésor public camerounais. Selon les données de la SNH, 264,5 milliards de Fcfa ont été transférés au Trésor - après déductions des charges de production- entre le 1er janvier et le 31 octobre 2017, contre 266 milliards à la même période de l'exercice 2016. Ce qui représente une baisse de près de 1,5 milliard de Fcfa

Notons que les principaux types de brut commercialisés par le Cameroun en 2017 sont le Kolé (vendu par cargaison de 950 000 barils) ; le Lokélé (vendu par cargaisons de 650 000 barils) et l'Ebomè (vendu par cargaisons de 400 000 barils). 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 05 décembre 2018

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 05 décembre 2018 à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

CABO VERDE : le gouvernement dévoile sa nouvelle Stratégie de développement durable

(Equonet-Dakar) - Le gouvernement du Cabo Verde va organiser sa première Conférence internationale ‘’Construire de nouveaux partenariats pour le développement durable du Cap-Vert’’ et un Forum sur les investissements au Cabo Verde afin de présenter à la communauté internationale et au secteur privé sa nouvelle Stratégie de développement durable (PEDS), annonce un communiqué de presse de la Banque mondiale. La même source précise que les deux évènements auront lieu les 11 et 12 décembre, respectivement au bureau de la Banque mondiale à Paris (France) et à la Chambre de commerce de Paris.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).