Connectez-vous S'inscrire

Conflits et catastrophes : L'ONU appelle à protéger les enfants


Rédigé le 13 Juin 2017 à 15:20 | 0 commentaire(s) modifié le 13 Juin 2017 - 15:36


A l'occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants, le Directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, a appelé lundi à protéger les enfants confrontés à des conflits ou des catastrophes et qui se trouvent particulièrement exposés au risque de travail forcé.


Conflits et catastrophes : L'ONU appelle à protéger les enfants

 

 

 

(Ecofinance.sn - Dakar) - Dans le monde entier, 168 millions d'enfants sont contraints à travailler, dont 85 millions à effectuer des travaux dangereux. 

«En cas de conflit ou de catastrophe, les habitations, les écoles et les moyens de subsistance sont souvent détruits, et il arrive fréquemment que les structures familiales et les systèmes de protection sociale volent en éclats : le risque de travail des enfants – et de traite des personnes – augmente. Les enfants réfugiés et migrants, en particulier ceux qui sont 'en mouvement' et se retrouvent séparés de leurs familles, sont particulièrement vulnérables», a souligné Ryder dans un message. 

Le chef de l'OIT a rappelé que tous les enfants ont le droit d'être protégés du travail des enfants. Au titre de la cible 8.7 des Objectifs de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies, tous les pays se sont engagés à éliminer le travail des enfants sous toutes ses formes d'ici à 2025 .

Chaque année, dans le monde, 100 millions d'enfants et de jeunes doivent faire face à des catastrophes et 230 millions d'entre eux vivent dans des zones touchées par des conflits armés. En période de crise, la capacité des familles à se nourrir correctement, à éduquer et à protéger leurs enfants est compromise, ce qui pourrait avoir pour effet d'aggraver à la fois la prévalence et la gravité du travail des enfants, y compris sous ses pires formes telles que la servitude des enfants pour dettes. 
  



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 18 septembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le président de la République a réuni le conseil des ministres, le mercredi 18 septembre 2019, à 10 heures, au palais de République. Il a abordé les questions de la sécurité des infrastructures routières, la protection des végétaux, la campagne de commercialisation agricole, du prix de l'arachide et de la santé.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 18 septembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le conseil d'administration de la Banque européenne de reconstruction et de développement se rend en Égypte

(Equonet-Dakar) - Une délégation du conseil d'administration de la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) entamera lundi une visite en Égypte pour une mise à jour et un témoignage oculaire des derniers développements dans le pays, a appris Equonet de l’Institution.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.