Connectez-vous S'inscrire

Conflits et catastrophes : L'ONU appelle à protéger les enfants


Rédigé le 13 Juin 2017 à 15:20 | 0 commentaire(s) modifié le 13 Juin 2017 - 15:36


A l'occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants, le Directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, a appelé lundi à protéger les enfants confrontés à des conflits ou des catastrophes et qui se trouvent particulièrement exposés au risque de travail forcé.


Conflits et catastrophes : L'ONU appelle à protéger les enfants

 

 

 

(Ecofinance.sn - Dakar) - Dans le monde entier, 168 millions d'enfants sont contraints à travailler, dont 85 millions à effectuer des travaux dangereux. 

«En cas de conflit ou de catastrophe, les habitations, les écoles et les moyens de subsistance sont souvent détruits, et il arrive fréquemment que les structures familiales et les systèmes de protection sociale volent en éclats : le risque de travail des enfants – et de traite des personnes – augmente. Les enfants réfugiés et migrants, en particulier ceux qui sont 'en mouvement' et se retrouvent séparés de leurs familles, sont particulièrement vulnérables», a souligné Ryder dans un message. 

Le chef de l'OIT a rappelé que tous les enfants ont le droit d'être protégés du travail des enfants. Au titre de la cible 8.7 des Objectifs de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies, tous les pays se sont engagés à éliminer le travail des enfants sous toutes ses formes d'ici à 2025 .

Chaque année, dans le monde, 100 millions d'enfants et de jeunes doivent faire face à des catastrophes et 230 millions d'entre eux vivent dans des zones touchées par des conflits armés. En période de crise, la capacité des familles à se nourrir correctement, à éduquer et à protéger leurs enfants est compromise, ce qui pourrait avoir pour effet d'aggraver à la fois la prévalence et la gravité du travail des enfants, y compris sous ses pires formes telles que la servitude des enfants pour dettes. 
  




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Février 2020 - 19:08 Changement climatique: une menace mondiale majeure

Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 23 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le Conseil des ministres, le jeudi 23 janvier 2020, au palais de la République. Sur le plan national, sa communication a porté notamment sur le développement du secteur privé, le Conseil présidentiel sur le Plan national d’Aménagement et de Développement Territorial (PNADT).


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 15 janvier 2020 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Burkina Faso : le solde de la balance des paiements ressort excédentaire de 116.286 millions au titre de l’année 2018

(Equonet-Dakar) - Le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 116.286 millions au titre de l'année 2018, après 246.976 millions un an plus tôt, indique le rapport annuel de la Balance des paiements et position extérieure globale du pays publié aujourd’hui. .


Actu d'Europe

Le Japon en tête des 30 premiers pays en termes de dette nationale par citoyen

(Equonet-Dakar) - Le Japon, avec une population de 126 847 639 habitants, a désormais la dette nationale la plus élevée par citoyen. Les données recueillies et calculées par LearnBonds.com montrent que chaque ressortissant japonais doit 89 525,51 $ de la dette nationale de 11,4 billions de dollars.