Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Coton, mais et bétail : Les acteurs se réunissent à Ouagadougou pour booster les filières


Rédigé le 22 Janvier 2018 à 11:57 | 0 commentaire(s) modifié le 22 Janvier 2018 - 12:26


Du 22 au 26 janvier prochain, les acteurs des cinq filières prioritaires (coton, maïs, bétail/viande, volaille et aquaculture) se réuniront à Ouagadougou, au Burkina Faso, pour discuter des moyens durables d’améliorer la performance des projets dans ces secteurs.


(Ecofinance.sn Dakar) - Selon un communiqué du Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles(Coraf), les ressources génétiques animales, le coton et le maïs représentent une source importante pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et pour la subsistance des familles et des communautés d’Afrique de l’Ouest. «Les gouvernements, les communautés économiques régionales, les centres de recherche et les organisations de la société civile le reconnaissent et collaborent pour transformer ces secteurs en activités génératrices de revenus durables pour les petits producteurs et éleveurs des huit pays de l’Uemoa », lit-on dans le document. 
 
Lors de la réunion de Ouagadougou, les acteurs de la recherche et du développement agricoles du Coraf et d’autres organisations de recherche nationale, régionale et internationale examineront des projets visant à améliorer la compétitivité du secteur cotonnier, à améliorer l’accès au financement des acteurs de la filière maïs et à accroître la productivité des secteurs de l’élevage, de l’aquaculture et de la volaille. Le communiqué précise qu’en septembre 2014, l’Uemoa et le Coraf ont renouvelé leur accord de collaboration. La nouvelle convention a mandaté le Coraf pour conduire la recherche et le développement agricoles dans trois domaines prioritaires pour les pays de l’Union. «Trois ans après la mise en œuvre de la composante de promotion de l’élevage, de l’aquaculture et de la volaille, la caractérisation entreprise de cinq races bovines et ovines présente un fort potentiel d’utilisation, de gestion et de conservation future ». 
 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 05 décembre 2018

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 05 décembre 2018 à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

CABO VERDE : le gouvernement dévoile sa nouvelle Stratégie de développement durable

(Equonet-Dakar) - Le gouvernement du Cabo Verde va organiser sa première Conférence internationale ‘’Construire de nouveaux partenariats pour le développement durable du Cap-Vert’’ et un Forum sur les investissements au Cabo Verde afin de présenter à la communauté internationale et au secteur privé sa nouvelle Stratégie de développement durable (PEDS), annonce un communiqué de presse de la Banque mondiale. La même source précise que les deux évènements auront lieu les 11 et 12 décembre, respectivement au bureau de la Banque mondiale à Paris (France) et à la Chambre de commerce de Paris.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).