Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



Der Sénégal : 54 milliards de financements ont été accordés aux demandeurs de crédit


Rédigé le 19 Novembre 2020 à 17:21 commentaire(s) modifié le 21 Novembre 2020 - 16:53

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) – La Der/FJ étale ses chiffres clés à fin septembre 2020 parmi lesquels 54 milliards accordés aux demandeurs de crédit.


La Délégation à l’entrepreneuriat rapide pour les femmes et les jeunes (Der/FJ) fait parler les chiffres. Selon Amadou Bao, son directeur des études et du suivi-évaluation, 54 milliards de financements ont été accordés à fin septembre 2020, dont 24,6 milliards en cofinancement et garantie auprès des institutions financières partenaires.
 
Il représentait sa structure à la session de sensibilisation sur l’esprit  entrepreneurial et le civisme fiscal, organisée par l’Observatoire de la qualité des services financiers (Oqsf), le mardi dernier, à l’intention des membres du Collectif des journalistes économiques du Sénégal (Cojes).
 
Selon M. Bao, 72 milliards de FCFA ont été levés auprès des partenaires internationaux tels que la BAD, l’AFD, Fonds Khalifa, l’USADF, la Fondation Bill & Melinda Gates.
 
Il soutient que 96% des 105 002 bénéficiaires directs de crédits de la DER/FJ au niveau national ont reçu des financements inférieurs ou égaux à 500 000 francs CFA. Il s’agit des petits financements accordé aux couches vulnérables individuellement ou collectivement éligibles au guichet autonomisation économique.
 
«Plus de 400 000 demandes de financement ont été reçues entre 2018 et 2019 équivalent à une enveloppe de 350 milliards fcfa», a-t-il renseigné affirmant que c’est la demande la plus importante de tous les autres (les guichets Tpme et chaîne de valeur).  
 
«Il a fait savoir aussi que 1753 très petite et moyenne entreprises (Tpme) ont été accompagnées avec des services non financiers (876 immatriculées par la DER/FJ en supportant les frais d’immatriculation au Registre de commerce et d’inscription au NINEA)», a-t-il poursuivi.

D’après lui, toutes les 552 Communes ont bénéficié de ces financements axés sur les secteurs prioritaires du PSE dont 49% dans l’agriculture. La pêche, les services, l’élevage, l’industrie et les infrastructures se disputent des points restant.

Suivant la répartition par genre, les femmes se taillent la part du lion avec 75 pour cent des financements contre 25 pour cent pour les hommes.
 
 


Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies