Connectez-vous S'inscrire

Expansion du commerce à travers le Maghreb


Rédigé le 23 Avril 2019 à 20:14 | 0 commentaire(s) modifié le 24 Avril 2019 - 15:00


(Equonet-Dakar) - En 1989, les cinq pays du Maghreb - Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie - ont créé l’Union du Maghreb arabe pour promouvoir la coopération et l’intégration économique. Trente ans plus tard, le potentiel du commerce régional entre les pays du Maghreb est encore largement inexploité, notent Ramzy Al Amine , Jean-François Dauphin et Alexei Kireyev dans le blog du FMI.


Pour ces auteurs, cela compte plus que jamais, car tous les pays du Maghreb doivent créer des emplois pour leurs populations jeunes et en croissance.
 
Ils estiment qu’une intégration régionale accélérée stimulerait la croissance, créerait des emplois et offrirait des opportunités à près de 100 millions de personnes.
 
Place pour plus de commerce
 
«Actuellement, les pays du Maghreb n’échangent que quelques produits entre eux. Il s’agit des combustibles et des huiles minérales exportés d’Algérie vers la Tunisie et le Maroc, des huiles végétales, des machines, du fer et de l’acier exportés par la Tunisie vers l’Algérie et la Libye, du fer, de l’acier, des vêtements et des vêtements, ainsi que des véhicules et du matériel électrique exportés par le Maroc vers Algérie, Tunisie et Mauritanie.
 
«Nos calculs, présentés dans un article récemment publié  , montrent qu'il existe de nombreuses possibilités de nouveaux échanges. Par exemple, les flux d'exportation supplémentaires pourraient inclure les services de transport, les produits alimentaires, les métaux et les produits chimiques du Maroc vers la Tunisie. Les minéraux du Maroc pourraient également être exportés vers l'Algérie et différents types de combustibles pourraient être échangés à l'inverse. La Tunisie pourrait également exporter des légumes au Maroc et des minéraux en Algérie.
 
«Lors des réunions de printemps 2019 du FMI et de la Banque mondiale, les participants ont discuté des avantages potentiels d'une intégration économique plus poussée  au Maghreb. Une plus grande ouverture au commerce intrarégional de biens et de services créerait un vaste marché qui rendrait la région plus attrayante pour les investisseurs. Cela aiderait à construire des chaînes de valeur régionales et à les insérer dans des chaînes de valeur mondiales, et rendrait le Maghreb plus résistant aux chocs économiques. En bref, l’intégration serait une source bienvenue de croissance et d’emplois supplémentaires. Le document du FMI estime que la croissance dans les pays du Maghreb pourrait ainsi augmenter d'un point de pourcentage à long terme.
 
«Tirant les leçons d'expériences régionales en Europe et en Asie, les participants ont estimé que l'intégration pourrait être réalisée progressivement, en nouant des liens dans des secteurs et entre pays, selon les conditions. Les périodes de crise économique ou de transition politique peuvent offrir des possibilités d'intégration plus rapide. Les panélistes ont également vu dans les nouvelles technologies un puissant accélérateur d'intégration économique, car la technologie ne connaît pas de frontières».

Lien connexe: 
Croissance économique et équité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 15 janvier 2020, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 15 janvier 2020 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Burkina Faso : le solde de la balance des paiements ressort excédentaire de 116.286 millions au titre de l’année 2018

(Equonet-Dakar) - Le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 116.286 millions au titre de l'année 2018, après 246.976 millions un an plus tôt, indique le rapport annuel de la Balance des paiements et position extérieure globale du pays publié aujourd’hui. .


Actu d'Europe

Le Japon en tête des 30 premiers pays en termes de dette nationale par citoyen

(Equonet-Dakar) - Le Japon, avec une population de 126 847 639 habitants, a désormais la dette nationale la plus élevée par citoyen. Les données recueillies et calculées par LearnBonds.com montrent que chaque ressortissant japonais doit 89 525,51 $ de la dette nationale de 11,4 billions de dollars.