Connectez-vous S'inscrire

FINANCES PUBLIQUES-SENEGAL : 2018 milliards de ressources mobilisés et 2661,5 milliards dépensés à fin novembre 2018


Rédigé le 7 Janvier 2019 à 11:32 | 0 commentaire(s) modifié le 8 Janvier 2019 - 14:29


(Equonet-Dakar) - La gestion budgétaire à fin novembre 2018 est caractérisée par une hausse modérée de la mobilisation des ressources et une exécution soutenue des dépenses, note la Direction de la prévision et des études économique (DPEE) dans son ‘’Point mensuel de conjoncture’’.


En effet selon la même source, les ressources mobilisées sont évaluées à 2018 milliards, progressant de 4,6 pour cent, en glissement annuel, alors que les dépenses totales (2661,5 milliards) se sont accrues de 7,3 pour cent. Au total, le déficit budgétaire est estimé à 643,5 milliards à fin novembre 2018 contre 551,2 milliards un an auparavant.
 
Les ressources sont constituées de recettes budgétaires (1781,9 milliards), de dons (205,5 milliards) et des ressources du Fonds de soutien à l’énergie –FSE- (30,6 milliards). «En glissement annuel, elles ont progressé de 4,6 pour cent, sous l’effet notamment de l’augmentation de 3,7 pour cent des recettes fiscales», souligne-t-elle.
 
Une situation qui, selon la DPEE,  traduit les évolutions contrastées des différentes lignes de recettes, marquées d’une part, par les progressions respectives de l’impôt sur le revenu, des taxes sur la consommation hors pétrole ainsi que des droits de porte, et d’autre part, par la baisse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur le pétrole, de l’impôt sur les sociétés et du FSIPP.
 
«Précisément, l’impôt sur le revenu (305,1 milliards), les droits de porte (244,7 milliards) et les taxes spécifiques sur la consommation hors pétrole (51,1 milliards) ont respectivement augmenté de 11,4 pour cent, 7,1 pour cent et 18,8 pour cent. Cette hausse a été renforcée par la mobilisation des droits d’enregistrements et de timbre (+13,5 pour cent), collectés à hauteur de 67,4 milliards», note-t-elle.
 
«Toutefois, des réductions respectives des recettes mobilisées au titre de la TVA intérieure sur le pétrole (5,5 milliards) et du FSIPP (15,8 milliards) sont notées», nuance-t-elle avant de signaler que la faible progression (1,7 pour cent) de la TVA intérieure, du fait du niveau élevé des certificats de détaxe (41,5 milliards), a contribué au ralentissement de la mobilisation des ressources.
 
Concernant les dépenses totales, la DPEE note une progression de 7,3 pour cent sur un an pour s’établir à 2661,5 milliards à fin novembre 2018. «Cette orientation reflète la progression des dépenses courantes, notamment les intérêts sur la dette, la masse salariale, les autres dépenses de fonctionnement, contrebalancée par la contraction des dépenses d’investissements», souligne-t-elle.
 
«En effet, les charges d’intérêts sur la dette et la masse salariale se sont accrues respectivement de 12,1 pour cent et 12,2 pour cent pour atteindre 245,7 milliards et 623,7 milliards, en rapport avec l’apurement des rappels et la charge des intérêts des différents emprunts», explique-t-elle.
 
Selon la DPEE, il en est de même pour les autres dépenses de fonctionnement (fournitures, entretien, transferts et subventions), évaluées à 804,7 milliards, qui se sont confortées de 18,5 pour cent comparativement à la même période de l’année 2017.
 
D’après elle, les dépenses en capital se sont en revanche contractées de 3,8 pour cent à fin novembre pour s’établir à 987,5 milliards. Ce recul est notamment perceptible à travers les investissements financés sur ressources internes qui ont baissé de 9,0 pour cent pour se situer 547,9 milliards. Pour leur part, les investissements financés sur ressources externes (439,6 milliards) ont progressé de 3,8 pour cent, selon la DPEE.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé ce mercredi 17 juillet 2019, le Conseil des ministres. Outre l'hommage rendu à Ousmane Tanor Dieng, le président de la République a mis l'accent sur l'économie sociale et solidaire, l'environnement, l'agriculture et l'industrie.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République,, Macky Sall, a pris les décisions suivantes
au cours du conseil des ministres du mercredi 17 juillet 2019 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Pme toulousaine Bonici signe une master-franchise avec le togolais Sodigaz

(Equonet-Dakar) - Avec 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 et une croissance de près de 300 pour cent en trois ans, l’entreprise toulousaine Bonici poursuit sa stratégie d’expansion à la conquête de nouveaux territoires, annonce-t-elle dans un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

Les marchés mondiaux de location de voitures devraient atteindre 48.000 milliards FCFA en 2023

(Equonet-Dakar) - Le marché mondial de la location de voitures devrait passer de 62,0 milliards de dollars en 2018 à 82,8 milliards de dollars (environ 48.000 milliards FCFA) en 2023, avec un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 5,9% pour la période 2018-2023, selon un rapport de Bcc Research, un cabinet d’étude et d’analyse de marché.