Connectez-vous S'inscrire

Guinée Bissau : le FMI salue la politique d'investissement mais appelle à la prudence


Rédigé le 26 Janvier 2018 à 17:22 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Janvier 2018 - 17:24


En visite dans le pays, une équipe du Fonds monétaire international (FMI s'est réjouie de la politique d'investissement public mise en œuvre par la Guinée Bissau. Elle a en revanche recommandé une ''gestion prudente'', une ''bonne planification'' et une attention sur la dette générée.


(Ecofinance.sn Dakar) - Le Fonds monétaire international (FMI) a fait connaître sa position par rapport à la politique d'investissement du gouvernement bissau-guinéen. En séjour dans le pays du 19 au 25 janvier dernier, la délégation de l'institution s'est exprimée en faveur de l'augmentation des investissements publics tout en recommandant qu'ils se fassent avec prudence compte tenu du taux d'endettement et de la situation économique du pays.

« L'augmentation de l'investissement (public) est la bienvenue, car elle peut remédier à des lacunes critiques dans les infrastructures du pays, mais le processus doit être géré avec soin », a déclaré l'équipe du FMI dans un communiqué. Conduite par Tobias Rasmussen, la délégation s'est essentiellement penchée sur le budget 2018 de l'Etat, dans le but d'analyser les implications fiscales et financières liées à l'intention du gouvernement d'augmenter les investissements dans les infrastructures et a échangé avec les autorités sur situation du secteur bancaire.

Dans sa déclaration, le FMI a indiqué que la version du budget 2018 approuvée par le conseil des ministres de la Guinée-Bissau d'une part, respecte les accords que le pays a eus avec elle mais que d'autre part, le pays doit restructurer ses investissements publics pour que ces derniers n'impactent pas négativement l'économie du pays. La version approuvée par le Conseil des ministres « reflète les efforts des autorités pour améliorer la mobilisation des recettes et créer un coussin budgétaire pour les dépenses prioritaires, conformément aux objectifs du programme soutenu par le FMI ».

L'institution a aussi exhorté les autorités bissau-guinéennes a une vigilance vis-à-vis du secteur bancaire, ceci, pour « assurer un secteur financier sain qui appuie une croissance économique soutenue... ». « Cela inclut une surveillance bancaire efficace et un contrôle des normes prudentielles », a ajouté l'institution de Bretton Woods.

Une croissance économique projetée à 5,2 % pour 2018
L'économie de la Guinée Bissau est réputée être très dynamique, portée par une hausse des prix des matières premières et l'augmentation des investissements publics et privés qui apportent un nouvel élan à la croissance. « L'activité économique reste dynamique, soutenue par une gestion budgétaire efficace : l'inflation est restée faible, les recettes fiscales se développent de manière robuste et la croissance du PIB réel reste proche du rythme de 2017, environ 5,5% », a déclaré Tobias Rasmussen.

Mais malgré ces perspectives encourageantes et ce dynamisme, l'économie devrait continuer sur sa tendance baissière. Selon la Banque africaine de développement (BAD), alors que la croissance économique en Guinée Bissau était de 5,8% en 2016 et de 5,5% en 2017, cette année ci, elle est prévue à 5,2%. En mars prochain, une mission du FMI est attendue pour une 5ème revue dans le cadre du programme de la FEC et peut-être évoquera le sujet.



Actualité/Equonet.net | Economie/Equonet.net | Finance/Equonet.net | Technologie/Equonet.net | Social/Equonet.net | Environnement/Equonet.net | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres 06 mars 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 06 mars 2019 à 11 heures au Palais de la République.


Nominations

FAO : nomination d’un nouveau DG en juin 2019

(Equonet-Dakar) - L’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a annoncé aujourd’hui la liste des cinq candidats présentés par les pays membres de la FAO pour le poste de Directeur(trice) général(e) dont l’élection se déroulera en juin 2019.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La BERD et ATL Leasing en Tunisie soutiennent les prêts aux petites entreprises locales

(Equonet-Dakar) – Selon un communiqué de presse transmis à Equonet, la Banque européenne de reconstruction et du développement (BERD) prête 13 millions € à Arab Tunisian Lease pour soutenir les prêts aux PME. Ce prêt aidera à combler le déficit de financement à long terme du secteur. Le financement en monnaie locale soutiendra les prêts aux PME locales.


Actu d'Europe

CORRUPTION : l’OCDE préoccupée par les allégations récentes d’interférences politiques

(Equonet-Dakar) - L’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) suivra les procédures au Canada relatives aux allégations d’interférences politiques dans le cadre de poursuite judiciaire pour corruption transnationale, annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.