Connectez-vous S'inscrire

Internet : Macky Sall invite les opérateurs à baisser les coûts


Rédigé le 18 Mars 2018 à 17:07 | 0 commentaire(s) modifié le 18 Mars 2018 - 17:10


Le président de la République est formel : A l'horizon 2025, il souhaite que les jeunes qui auront entre 15 et 22 ans vivent dans un Sénégal numérisé et digitalisé. Un Sénégal en réseau et ouvert au monde. Un Sénégal encore plus fort, plus puissant et plus riche de ses talents, de ses intelligences et de ses énergies créatrices dans ce secteur du numérique qui est en train de changer la face du monde.


(Ecofinance.sn Dakar) - Dans la longue histoire des sociétés, souligne-t-il, jamais une mutation n'a été aussi rapide, aussi prodigieuse, changeant les modes de vie, les manières de produire, les chemins du savoir, les moyens d'informer et de s'informer, les modes de gouvernance, la conscience citoyenne, les rapports entre les hommes et les peuples. 
  
«Je veux qu'ils soient les maitres lucides et novateurs de ce nouveau monde pour que le Sénégal soit lui-même au firmament du concert des Nations», dit Macky Sall. 
  
Dans cet esprit, ajoute-t-il, le Gouvernement dotera les campagnes d'infrastructures modernes permettant l’accès au haut débit pour réduire fortement les inégalités et faire d’internet une opportunité pour tous, notamment  les jeunes. En outre, en baissant le coût d'accès à internet, nous offrons à tous des atouts supplémentaires permettant à chaque jeune, en particulier, d’éclore son talent et de réaliser ses projets. 
  
«De plus, soutient Macky Sall, nous devons réfléchir, ensemble ; sur des mécanismes innovants et adaptés offrant aux porteurs de projets l’opportunité de réaliser leur rêve et  de participer à l'effort national de développement économique et social», soutient-il. 
  
  
  
De même, Macky Sall fait savoir Le troisième levier est l'adoption de réformes conséquentes pour l’'amélioration de l'environnement des affaires pour permettre au secteur privé local du numérique d’exploiter pleinement le potentiel et les opportunités offertes par le développement du numérique. 
  
«Je peux citer la mise en place de l'Université Virtuelle du Sénégal (UVS), la facilitation des inscriptions au niveau des universités avec la plateforme CAMPUSEN, le projet "un étudiant un ordinateur", l'accompagnement des jeunes filles dans les TIC avec plus de 1000 filles formées, l'installation des salles multimédia dans les écoles et les daaras, la mise en place d'incubateurs pour accompagner les jeunes entrepreneurs, l'organisation de concours sur le numérique», conclut Macky Sall. 
 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).