Connectez-vous S'inscrire

Jean Pierre Elong Mbassi : «il n’y a pas de raison de restreindre l’accès des municipalités africaines au marché financier»


Rédigé le 25 Avril 2016 à 22:36 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Avril 2016 - 20:08


Ecofinance.sn (Dakar) – Les collectivités locales africaines se mobilisent contre la restriction de l’accès au marché financier dont elles souffrent.


Jean Pierre Elong Mbassi, président Cglu
Jean Pierre Elong Mbassi, président Cglu
L’accès au marché financier des collectivités locales ne doit souffrir d’aucune restriction, estime  le secrétaire général de Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (Cglu), Jean Pierre Elong Mbassi.
 
«Il n’y a aucune raison de restreindre l’accès des collectivités locales  territoriales d’Afrique au marché financier», a-t-il plaidé lundi, à Dakar, lors de l’ouverture du «Forum de l’obligation municipale en Afrique».
 
«Les bilans des 200 premières grandes banques en Afrique totalisent  plus de 1.000 milliards  de dollars avec un produit bancaire annuel net d’environ 45 millions de dollars», a-t-il fait remarquer.
 
Son souhait est qu’au sortir de ce forum de Dakar, «l’accès des collectivités locales au marché financier sera désormais accepté par tous».
 
Face à la faiblesse de leurs ressources financières  et aux contraintes des emprunts bancaires, les collectivités locales du continent ont exprimé leur besoin de recourir aux emprunts obligataires.
 
«Les villes africaines doivent s’orienter vers des financements innovants notamment vers le marché financier», a appelé de ses vœux, le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall.
 
D’après l’édile de la ville de Dakar, la solution se trouve dans le «recours au marché financier qui se présente comme une opportunité qu’il faut transformer en un puissant levier de financement du développement des collectivités locales».
 
Cette rencontre organisée par Markets of Africa et la ville de Dakar vise à «promouvoir une plateforme pour le développement d’un marché  des obligations municipales africaines».
 
Prennent par à cette rencontre, le président de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm), Pierre Goudiaby Atépa, la directrice générale de Cgf Bourse, Marie Odile Sène Kantoussan, le directeur de l’Agence de développement municipale (Adm), Cheikh Issa Sall, le secrétaires général du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, Cheikh Tidiane Diop, ainsi que le président de l’Association des maires du Sénégal (Ams), Aliou Sall.
 
 
Mamadou SARR



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.