Connectez-vous S'inscrire

La BAD promet 25 milliards de dollars au financement climatique pour 2020-2025


Rédigé le 18 Mars 2019 à 11:01 | 0 commentaire(s) modifié le 19 Mars 2019 - 17:31


(Equonet-Dakar) - La Banque africaine de développement (BAD) est sur le point d'atteindre son objectif, qui est d'allouer 40% de son financement au financement pour le climat d'ici 2020, soit un an plus tôt que prévu, rapporte Power’s Africa Journal.


C'est ce qu'a déclaré le président de la banque, Akinwumi A. Adesina, qui l'a souligné lors du récent Sommet One Planet, qui s'est tenu au Kenya.
 
Adesina a déclaré que la banque prévoyait d'engager au moins 25 milliards de dollars dans le financement climatique.
 
L'engagement de la banque vis-à-vis de cet objectif, le plus élevé de toutes les banques de développement multilatérales, a régulièrement progressé, passant de 9 pour cent en 2016 à 28 pour cent en 2017 et à 32 pour cent en 2018. Pour en savoir plus: la Banque mondiale double son engagement dans des projets liés au climat
 
«Le niveau de financement requis n'est réalisable qu'avec la participation directe de l'ensemble du secteur financier», a déclaré Adesina.
 
Il a ensuite ajouté: «En conséquence, la banque a lancé l'Alliance financière africaine pour le changement climatique (AFAC), qui associe toutes les bourses de valeurs, fonds de pension et fonds souverains, banques centrales et autres institutions financières africaines afin de mobiliser et d'encourager le passage de leurs portefeuilles investissements résilients au carbone et au climat.»
 

Charge de base verte

 
La BAD a fait une autre annonce importante. "Il n'est pas suffisant de demander simplement aux pays de rester à l'écart des technologies polluantes", a déclaré Adesina.
 
«Nous devons être proactifs dans l'exploration des alternatives. Par conséquent, nous allons lancer le mécanisme «de base verte» dans le cadre du Fonds pour l'énergie durable en Afrique (SEFA 2.0) afin de fournir un financement concessionnel et une assistance technique afin de soutenir la pénétration et le développement de l'énergie renouvelable, afin de fournir une base de base d'énergie renouvelable abordable et fiable.»
 
Plusieurs donateurs, notamment le Canada, le Danemark, l'Allemagne, la Norvège, l'Italie, le Royaume-Uni et l'USAID, ont manifesté leur intérêt pour cet instrument de transformation, qui contribuera également à remplacer le charbon.
 
La BAD a joué un rôle crucial dans le renforcement des capacités de l'Afrique en matière d'énergie propre. Le dernier investissement de la Banque dans un projet de charbon remonte à dix ans.
 
En outre, et conformément à son ambitieux New Deal on Energy for Africa, 95% de tous les investissements des banques dans la production d'électricité au cours de la période 2016-2018 ont été réalisés dans les énergies renouvelables.
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.