Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

La Banque mondiale approuve 110 millions de dollars pour le Programme d’appui aux communes et aux agglomérations


Rédigé le 7 Février 2018 à 09:34 | 0 commentaire(s) modifié le 7 Février 2018 - 10:47


La Banque mondiale a approuvé le 30 janvier un crédit de 110 millions de dollars de l’IDA en faveur du Sénégal. Cette enveloppe « permettra d’améliorer radicalement la gouvernance et l’efficacité des services publics au niveau local ».


(Ecofinance.sn Dakar) - Le premier objectif du Programme d’appui aux communes et aux agglomérations est d’améliorer les finances locales. Pour ce faire, il cherche à augmenter les dotations de l’État aux collectivités locales, introduire des critères d’allocation objectifs et équitables, et renforcer les capacités des municipalités afin qu’elles soient en mesure de développer leurs recettes propres.
 
Le programme vise en second lieu à rationaliser la gestion des investissements publics au niveau d’un certain nombre de collectivités urbaines afin d’améliorer les services à la population.
 
« La Banque mondiale va accompagner les efforts déployés par les autorités en vue d’engager une transformation qui placera les municipalités aux manettes du développement, explique Louise Cord, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal. Le nouveau programme devrait aboutir en cinq ans à une hausse remarquable des infrastructures de services publics municipales et redynamiser, au niveau national, le processus de décentralisation budgétaire et administratif, conformément aux objectifs de l’Acte III de la décentralisation. »
 
« Le programme s’attachera à améliorer considérablement les ressources financières dont disposent les collectivités locales et à mettre en place les mécanismes d’incitation et de soutien nécessaires pour accroître leur performance. Il permettra ainsi de renforcer le rôle de premier rang que sont appelées à jouer les municipalités pour mener à bien le développement local et répondre aux besoins de leurs administrés », soulignent Salim Rouhana et Bronwyn Grieve, chefs d’équipe du programme à la Banque mondiale.
 
L’opération bénéficiera d’un cofinancement de 80 millions d’euros de l’Agence française de développement (AFD).
 
 
La Banque mondiale approuve 110 millions de dollars pour le Programme d’appui aux communes et aux agglomérations
 
La Banque mondiale a approuvé le 30 janvier un crédit de 110 millions de dollars de l’IDA en faveur du Sénégal. Cette enveloppe « permettra d’améliorer radicalement la gouvernance et l’efficacité des services publics au niveau local ».
 
Le premier objectif du Programme d’appui aux communes et aux agglomérations est d’améliorer les finances locales. Pour ce faire, il cherche à augmenter les dotations de l’État aux collectivités locales, introduire des critères d’allocation objectifs et équitables, et renforcer les capacités des municipalités afin qu’elles soient en mesure de développer leurs recettes propres.
 
Le programme vise en second lieu à rationaliser la gestion des investissements publics au niveau d’un certain nombre de collectivités urbaines afin d’améliorer les services à la population.
 
« La Banque mondiale va accompagner les efforts déployés par les autorités en vue d’engager une transformation qui placera les municipalités aux manettes du développement, explique Louise Cord, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal. Le nouveau programme devrait aboutir en cinq ans à une hausse remarquable des infrastructures de services publics municipales et redynamiser, au niveau national, le processus de décentralisation budgétaire et administratif, conformément aux objectifs de l’Acte III de la décentralisation. »
 
« Le programme s’attachera à améliorer considérablement les ressources financières dont disposent les collectivités locales et à mettre en place les mécanismes d’incitation et de soutien nécessaires pour accroître leur performance. Il permettra ainsi de renforcer le rôle de premier rang que sont appelées à jouer les municipalités pour mener à bien le développement local et répondre aux besoins de leurs administrés », soulignent Salim Rouhana et Bronwyn Grieve, chefs d’équipe du programme à la Banque mondiale.
 
L’opération bénéficiera d’un cofinancement de 80 millions d’euros de l’Agence française de développement (AFD).
 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 05 décembre 2018

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 05 décembre 2018 à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

CABO VERDE : le gouvernement dévoile sa nouvelle Stratégie de développement durable

(Equonet-Dakar) - Le gouvernement du Cabo Verde va organiser sa première Conférence internationale ‘’Construire de nouveaux partenariats pour le développement durable du Cap-Vert’’ et un Forum sur les investissements au Cabo Verde afin de présenter à la communauté internationale et au secteur privé sa nouvelle Stratégie de développement durable (PEDS), annonce un communiqué de presse de la Banque mondiale. La même source précise que les deux évènements auront lieu les 11 et 12 décembre, respectivement au bureau de la Banque mondiale à Paris (France) et à la Chambre de commerce de Paris.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).