Connectez-vous S'inscrire

La presse économique sénégalaise disposée à accompagner l’Observatoire de la qualité des services financiers dans la vulgarisation de l’éducation financière


Rédigé le 15 Novembre 2019 à 11:26 | 0 commentaire(s) modifié le 17 Novembre 2019 - 15:39

Massamba Ndakhté Gaye
Je m'appelle Ndakhté Massamba GAYE. Je suis journaliste sénégalais et directeur de publication du... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) – En participant massivement aux travaux de l’atelier de formation et de sensibilisation organisé hier à leur intention par l’Observatoire de la qualité des services financiers dans la vulgarisation de l’éducation financière (OQSF), les journalistes économiques ont témoigné de leur fort engouement pour une meilleure vulgarisation des outils d’éducation financière.


L’Observatoire de la qualité des services financiers (OQSF) peut compter sur le Collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES) pour relayer toute activité d’éducation financière de masse.

Les membres de cette association médiatique ont exprimé toute leur disponibilité à leur accompagner dans ce sens. A cet égard, ils ont invité les acteurs de l’écosystème financier, en particulier la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) à s’ouvrir davantage à la presse en vue d’une meilleure communication.

A leur tour, les acteurs de l’écosystème financier ont invité les acteurs des médias à mettre en pratique les compétences acquises en vue de renforcer la confiance des populations vis-à-vis des banques, des compagnies d’assurance, des systèmes financiers décentralisés (SFD), de la Poste et des services financiers numériques et de les inciter à développer des réflexes aussi basique que le recours à l’épargne formelle, à renoncer au gaspillage, ou à souscrire une police d’assurance non obligatoire.

L’atelier de renforcement des capacités des journalistes économiques est tenu dans un contexte marqué par le démarrage, lundi 18 novembre 2019, de la semaine de l’inclusion financière sous l’égide de la BCEAO.

Il visait à favorisait un cadre d’échanges fructueux avec les journalistes sur les facteurs de promotion de l’inclusion financière ainsi qu’à vulgariser lees bonnes pratiques en matière d’éducation financière de masse.
 



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 23 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le Conseil des ministres, le jeudi 23 janvier 2020, au palais de la République. Sur le plan national, sa communication a porté notamment sur le développement du secteur privé, le Conseil présidentiel sur le Plan national d’Aménagement et de Développement Territorial (PNADT).


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 15 janvier 2020 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Burkina Faso : le solde de la balance des paiements ressort excédentaire de 116.286 millions au titre de l’année 2018

(Equonet-Dakar) - Le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 116.286 millions au titre de l'année 2018, après 246.976 millions un an plus tôt, indique le rapport annuel de la Balance des paiements et position extérieure globale du pays publié aujourd’hui. .


Actu d'Europe

Le Japon en tête des 30 premiers pays en termes de dette nationale par citoyen

(Equonet-Dakar) - Le Japon, avec une population de 126 847 639 habitants, a désormais la dette nationale la plus élevée par citoyen. Les données recueillies et calculées par LearnBonds.com montrent que chaque ressortissant japonais doit 89 525,51 $ de la dette nationale de 11,4 billions de dollars.