Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Le gouvernement du Burundi adopte la suite bureautique russe MoyOffis (MyOffice)


Rédigé le 23 Octobre 2019 à 13:29 | 0 commentaire(s) modifié le 24 Octobre 2019 - 21:24


(Equonet-Dakar) - Lors du sommet et du forum économique Russie-Afrique 2019 qui s’est tenu à Sotchi du 23 au 24 octobre, Dmitry Komissarov, le membre du Conseil d’administration de l’Association de développeurs de produits logiciels «Otetchestvenny soft» (Logiciels russes) et le directeur général de la société «Novie Oblatchnie Tekhnologii» (Nouvelles technologies cloud) a annoncé le début des livraisons des solutions logicielles russes MoyOffis à la République de Burundi. L'intégration des solutions sera réalisée par la société informatique burundaise INGO Tech s.a.r.l.


L'entrée sur le marché africain a eu lieu dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de la Russie de développement de la coopération commerciale et économique entre la Russie et les pays africains. Le sommet, qui a eu lieu à l’initiative des présidents de la Russie et de l’Égypte, a rassemblé plus de 50 Chefs d’État du continent africain.

«Nous avons soigneusement analysé les programmes de bureautique existants et avons décidé d’acquérir 300 licences de la suite bureautique russe MyOffice, qui est en mesure de satisfaire nos besoins. C’est un produit moderne, fonctionnel et doté d’un haut niveau de sécurité. Il permet de déployer une infrastructure cloud sécurisée pour le travail avec des documents et des courriers électroniques dans le cadre des systèmes informatiques existants du gouvernement du Burundi», a déclaré Willy Nyamitwe, conseiller principal du président de la République du Burundi.

La livraison annoncée prévoit le transfert de 300 licences « MoyOffis Professionalny » (MyOffice Professional) au gouvernement du Burundi et la création d'un cloud privé pour le travail commun avec des documents et des fichiers dans le cadre du système informatique de l'État. Pour le développeur de logiciels russe, MoyOffis, il s'agit d'un premier contrat international, lequel en est maintenant au stade de la mise en œuvre.

«Selon des estimations indépendantes d'agences d'analyse, le nombre d'ordinateurs personnels en Afrique dépassera les 200 millions d'ici 2025. Le gouvernement de la République du Burundi suit la tendance à la numérisation et devient le premier pays africain à franchir l'étape de la mise en œuvre d'un logiciel bureautique sécurisé. Le contrat confirme non seulement le vif intérêt que suscite le produit russe MoyOffis sur le marché international, mais pose également les bases d'une coopération en matière d'initiatives dans le domaine de la formation. Je suis convaincu que l’expérience positive de la coopération avec le Burundi et la poursuite de la croissance économique des pays du continent africain entraîneront une augmentation de la part des logiciels russes dans le marché mondial », a déclaré Dmitri Komissarov, PDG de «Novie Oblatchnie Tekhnologii».

Compte tenu du développement dynamique du pays et de la nécessité de passer à la gestion électronique de documents, l'administration présidentielle, en collaboration avec le Gouvernement de la République du Burundi, recherchait une solution répondant à trois critères fonctionnels :

· travail collectif avec des documents
· infrastructure cloud sécurisée
· mobilité et capacité multi-plateforme.

L'intégration de la solution prendra plusieurs mois. Les partenaires africains ont déjà étudié les caractéristiques du produit et mené des tests approfondis. Outre la grande fiabilité du logiciel, la protection et la sécurité des documents, l’Administration présidentielle burundaise et le Gouvernement de la République ont apprécié la commodité de la collaboration dans le cloud et la possibilité d’utiliser des appareils mobiles. Ils ont également tenu compte du fait que l'interface de la suite bureautique était entièrement traduite dans plusieurs langues étrangères, dont le français, l'anglais et l'espagnol.
Equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 3 mars 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 3 mars 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 10 février 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 10 février 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.