Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Les économistes voient le monde à un carrefour des coronavirus


Rédigé le 16 Avril 2020 à 20:27 | 0 commentaire(s) modifié le 17 Avril 2020 - 12:53


(Equonet-Dakar) - Axel Reiserer, auteur de l’article qui suit, a suivi la discussion sous le titre «Coronavirus et économie mondiale: et ensuite?» et rapporte les propos des économistes qui voient le monde à un carrefour des coronavirus.


Les gouvernements et les économies sont confrontés à des défis sans précédent et à des résultats incertains alors qu'ils cherchent à lutter contre la pandémie de coronavirus   et à la surmonter, a déclaré aujourd'hui un groupe d'éminents économistes.

«Le monde est à la croisée des chemins», a déclaré l'économiste en chef de la BERD, Beata Javorcik  , évoquant  une augmentation attendue des inégalités lors d'une table ronde virtuelle organisée par la BERD et la London School of Economics. «Cela pourrait aller dans les deux sens», a ajouté l'un de ses prédécesseurs, Lord Stern. «Nous pourrions entrer dans des ténèbres plus profondes ou en sortir beaucoup mieux», a-t-il déclaré.

La discussion sous le titre «Coronavirus et économie mondiale: et ensuite?»  a été rejoint par deux autres anciens économistes en chef de la BERD, Erik Berglof, maintenant directeur de l'Institut LSE pour les affaires mondiales, et Sergei Guriev  , maintenant à SciencePo à Paris.

Le professeur Berglof a remarqué que la crise a massivement renforcé le rôle de l'État, mais a averti: «Je pense qu'il va y avoir une prise de conscience dramatique de l'incapacité des gouvernements dans beaucoup de ces pays à livrer de nombreuses manières et je crains que cela ne se passe pour conduire à des réactions populistes massives et affaiblir ce que les démocraties

En revanche, le professeur Guriev a vu une «doublure argentée»: «Cette crise a démontré à de nombreuses personnes l'importance de l'expertise et de la science. Cela est important parce que les populistes se définissent comme des gens qui combattent des experts et ne reconnaissent pas la pensée rationnelle. Cette crise montre l'importance de la science.»

Concernant les retombées économiques de la crise, les intervenants ont convenu que l'État avait joué un rôle clé dans le soutien de l'économie, mais si les pays riches pouvaient se permettre une telle mobilisation, dans de nombreux pays en développement, les conséquences restaient imprévisibles: «Lorsque vous faites face à la guerre défis, les déficits de temps de guerre sont bien», a déclaré le professeur Guriev.

À propos de l'avenir de l'intervention de l'État dans les économies, le professeur Berglof a déclaré: «Je ne suis pas trop inquiet dans les économies avancées. Nous verrons une refonte de certains domaines comme le marché du travail et peut-être des réformes dans le secteur de la santé à la lumière de l'expérience actuelle.» Cependant, le professeur Javorcik a averti: «Je crains qu'il puisse y avoir des nationalisations sournoises faites à des fins politiques dans des pays avec des institutions plus faibles et une responsabilité démocratique moindre.»

Tous les orateurs ont convenu que la croissance future ne sera réalisée qu'avec un rôle important pour le secteur privé: «Nous avons besoin d'une croissance meilleure, durable et verte», a déclaré Lord Stern. «La crise a révélé ce qui n'allait pas avec notre modèle de développement. Nous avons maintenant la tâche, mais aussi la chance de construire un monde meilleur.»
Axel Reiserer




Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 07 octobre 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 07 octobre 2020, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 22 juillet 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 22 juillet 2020.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.