Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Mali : les secteurs primaire et tertiaire pour tirer l’économie


Rédigé le 9 Janvier 2020 à 16:15 | 0 commentaire(s) modifié le 10 Janvier 2020 - 13:38


(Equonet-Dakar) - Dans sa nouvelle note d’information, l’Agence Umoa titre (AUT) montre les différentes évolutions de l’économie malienne toujours marquée par l’agriculture, l’activité extractive et le commerce.


Le document commence par souligner que le Mali est un pays dont la structure économique est fortement dominée par les secteurs primaire et tertiaire.

Selon le texte, en 2017, la contribution du secteur primaire représentait 38,34% du PIB avec une large part pour l’agriculture (19,% du PIB). En 2019, elle est estimée à 38,43% du PIB.

«Avec un fort potentiel irrigable, le pays dispose des ressources nécessaires pour devenir l’un des piliers agricoles de l’Afrique de l’Ouest. En diversifiant les bases de la production et en tablant sur une croissance accélérée, durable, créatrice d’emplois et d’activités génératrices de revenus, le Mali compte atteindre des taux de croissance supérieurs à 7% par an », note-t-il. 

Une croissance qui, selon le texte, pourrait être soutenue par le secteur minier étant donné que le Mali dispose d’importantes ressources notamment en or, fer et bauxite.

Concernant le secteur secondaire, son poids est de 19,3% du PIB avec une contribution à la croissance estimée à moins d’un (1) point de pourcentage. Un nombre qui devrait évoluer au vu du renforcement des investissements prévus au titre du sous-secteur énergétique.

Le secteur tertiaire, qui est le plus dynamique, contribuait pour sa part à hauteur de 37,55% du PIB en 2017. Principalement dominé par le commerce, l’activité administrative et les autres services, ce secteur va passer à 37,05% en 2019. Vous pouvez consulter le tableau détaillé de la situation économique du Mali par secteur dans la note d’information  élaborée par l’Agence UMOA-Titres.
 
Après la crise de 2012, le Mali a renoué avec le dynamisme économique à partir de 2014 où le taux de croissance était de 7,1 %. En effet, la croissance du PIB a atteint 5,3 % en 2017 et 4,7 % en 2018, la croissance devrait être atteindre 5,6 % en 2019. Les perspectives sont bonnes en matière de développement économique même si les disparités entre le milieu urbain et le milieu rural rendent difficile la consolidation des acquis de développement.
 
Equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 07 octobre 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 07 octobre 2020, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 22 juillet 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 22 juillet 2020.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.