Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Marché régional de la dette publique : Le montant global des émissions évalué à 2.763,4 milliards à fin septembre


Rédigé le 26 Décembre 2017 à 09:41 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Décembre 2017 - 09:44


Dans le Rapport sur la politique monétaire dans l’Umoa publié par la Banque centrale des états de l’Afrique de l’Ouest(Bceao), on apprend que le montant global des émissions brutes sur le marché régional de la dette publique est ressorti, sur les neuf premiers mois de l'année, 2017 à 2.763,4 milliards, contre 3.363,0 milliards à la même période de 2016.



Marché régional de la dette publique : Le montant global des émissions évalué à 2.763,4 milliards à fin septembre
(Ecofinance.sn Dakar) - Les émissions nettes se sont établies à 668,7 milliards, contre 2.339,6 milliards un an plus tôt. «Cette évolution à la baisse des émissions nettes, en rythme annuel, est liée au niveau élevé des tombées qui s'élèvent à 2.095,4 milliards, y compris les rachats de titres publics effectués 
par la Côte d'Ivoire (99,2 milliards) et le Sénégal (20,0 milliards), à la suite de la mobilisation des euro-obligations en mai et juin 2017 par ces deux pays », explique-t-on. 

Sur le compartiment des bons du Trésor, quatre-vingt et une émissions ont été réalisées sur la période pour un montant total de 1.323,3 milliards, représentant 85,9% du volume de ressources sollicitées par les Etats (1.540,9 milliards). Toutefois, le taux de couverture sur la base des montants offerts par les investisseurs ressort à 120,4%. 

Cette situation traduit le rejet par certains Etats de ressources proposées par le marché à des taux jugés onéreux. Les maturités de 3 mois et 6 mois ont été les plus sollicitées avec quarante-six émissions d'une valeur globale de 820,0 milliards, soit 62,0% de la valeur totale des bons émis sur cette période. «Sur le compartiment obligataire, les Etats ont mobilisé 909,5 milliards par adjudication et 530,6 milliards par syndication, soit un volume global de 1.440,1 milliards, représentant 89,3% du volume des demandes exprimées par les Etats (1.612,1 milliards) », lit-on dans le rapport.

Avec lejecos



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 05 décembre 2018

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 05 décembre 2018 à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

CABO VERDE : le gouvernement dévoile sa nouvelle Stratégie de développement durable

(Equonet-Dakar) - Le gouvernement du Cabo Verde va organiser sa première Conférence internationale ‘’Construire de nouveaux partenariats pour le développement durable du Cap-Vert’’ et un Forum sur les investissements au Cabo Verde afin de présenter à la communauté internationale et au secteur privé sa nouvelle Stratégie de développement durable (PEDS), annonce un communiqué de presse de la Banque mondiale. La même source précise que les deux évènements auront lieu les 11 et 12 décembre, respectivement au bureau de la Banque mondiale à Paris (France) et à la Chambre de commerce de Paris.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).