Connectez-vous S'inscrire

Médiation des assurances : Un milliard de F Cfa d’indemnités collectés auprès des compagnies en 7 ans


Rédigé le 24 Janvier 2018 à 07:33 | 0 commentaire(s) modifié le 24 Janvier 2018 - 07:45


De 2010 à 2017, la médiation des assurances a permis de collecter des indemnités de 1 milliard de fcfa depuis sept ans auprès des compagnies d’assurance pour les victimes.


(Ecofinance.sn Dakar) Mme Ndeye Coura Sèye, expert financier à l’OQSF  qui a confié l’information relève que cette opération a été réalisée après le traitement d’un nombre cumulé de 1004 dossiers dont 829  relèvent de l’assurance IARD et 175 pour l’assurance vie. 
Ce qui, à son avis constitue un taux de satisfaction de plus de 90%. Ces statistiques renseignent sur la nature remarquable des résultats enregistrés avec un rythme d’environ 150 dossiers traités chaque année. 
90% des dossiers soumis à la médiation concernent l’assurance automobile 
En toile de fond, c’est la médiation financière qui amorce une vitesse de croisière au Sénégal. Au cœur du dispositif de l’OQSF, la médiation financière permis de décrisper les relations jadis tendus entre compagnies d’assurance et assurés. 
Mme Coura Seye fait savoir que  plus de 90% des saisines tournent autour de l’assurance automobile et que la typologie des litiges soumis à la médiation des assurances sont relatifs au retard de règlement des indemnités de sinistres (surtout l’assurance automobile), les contestations des rapports d’expertises de sinistres, les retards notés dans la nomination des experts et les retards accusés dans la production de ces rapports. 
A l’en croire, ces derniers problèmes reflètent le déficit de communication des compagnies d’assurance… 
Au niveau de l’assurance automobile, précise-t-elle, il y a un problème de vétusté des textes qui est à l’origine des retards et des goulots d’étranglement. 
Le renforcement de l’éducation financière à renforcer 
En perspectives, l’OQSF plaide pour la poursuite et l’intensification des tournées régionales de sensibilisation et d’information des assurés et bénéficiaires de contrats d’assurances sur la médiation des assurances. 
L’observatoire appelle aussi l’intensification des ateliers de partage avec les acteurs du secteur des assurances ainsi que l’intensification des rencontres publiques d’information sur les produits d’assurance en fonction des secteurs d’activités. 
Dans cette même veine, l’OQSF recommande le règlement sans délai des sinistres, objets d’une offre d’indemnité initiée par l’assureur et approuvée par le bénéficiaire. 
Il appelle à l’interdiction du paiement fractionné des indemnités de sinistre, la réduction des délais de règlement des sinistres, la mise en place d’un réseau d’experts régis par des conventions de collaboration leur assignant des délais impératifs de production de leurs rapports 
L’observatoire recommande aussi la transmission simultanée du rapport d’expertise à l’assureur et à la victime ou son ayant-droit et le relèvement et uniformisation du taux horaire de main d’œuvre. 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).