Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Mise en examen de Bolloré: la Guinée assure qu'elle coopèrera à l’enquête


Rédigé le 27 Avril 2018 à 11:29 | 0 commentaire(s) modifié le 27 Avril 2018 - 12:38


Vincent Bolloré a été mis en examen mercredi soir pour « corruption d'agent public étranger », « complicité d'abus de confiance » et « faux et usage de faux ». Trois chefs d'inculpation qui concernent les conditions d'attribution de concessions portuaires au groupe Bolloré en Afrique de l'Ouest, celle notamment du terminal à conteneurs du port de Conakry. C'était en mars 2011, trois mois seulement après l'élection du président Alpha Condé à la tête de la Guinée en décembre 2010.


(Ecofinance.sn Dakar ) - A l'époque, l'affaire avait défrayé la chronique. Et pour cause : la concession du port de Conakry avait été remportée, deux ans plus tôt, par un autre groupe français, Necotrans et sa filiale Getma, et ce pour une durée de 25 ans. Indirectement pointé du doigt dans ce dossier, le pouvoir guinéen assure qu'il coopérera avec la justice française sur le dossier.
 
« La concession accordée au groupe Bolloré est strictement conforme à la loi. » C'est ainsi que le gouvernement guinéen s'était défendu dans un communiqué mardi 24 avril, au premier jour de la garde à vue du milliardaire français, Vincent Bolloré.
 
Hier jeudi 26 avril, le ministre de la Justice, maître Cheick Sako, est allé plus loin en précisant que la Guinée coopérerait à l'enquête française. La Guinée reste prudente sur le dossier et demande à ce que le temps de la justice soit aussi respecté. « Le nom de la Guinée a été cité. On parle toujours de la Guinée et du Togo. Pourquoi ?, s’interroge Mohamed Lamine Fofana, conseiller du président Alpha Condé. Parce que de la même manière, au même moment, les présidents sont venus au pouvoir. Le jour où au cours de cette procédure, la Guinée sera mise en cause directement, elle saura se défendre. »
rfi.fr




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 15 Janvier 2019 - 23:02 SAISINE DE TULLOW : l’ITIE Dément

Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 16 janvier 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 16 janvier 2019 à 10 heures, à Diamniadio.


Nominations

Nomination au Conseil des ministres du 16 janvier 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes au cours du Conseil des ministres de ce mercredi 16 janvier 2019 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

AFRIQUE DE L’OUEST : un partenariat IFC-BRVM pour renforcer la gouvernance d'entreprise

(Equonet-Dakar) – IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, et la Bourse Régionales des Valeurs Mobilières (BRVM) sont en partenariat pour renforcer la gouvernance d'entreprise en Afrique de l’Ouest, a appris Equonet auprès de l’institution.


Actu d'Europe

OCDE : ralentissement de l’inflation annuelle dans la zone

(Equonet-Dakar) - L'inflation annuelle dans la zone de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) ralentit à 2.7 pour cent en novembre 2018,
en raison du ralentissement des prix de l'énergie, annonce un communiqué de presse de l’Organisation transmis à Equonet.