Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Noix de cajou : de nouvelles opportunités de marché s’offrent aux transformateurs africains


Rédigé le 16 Avril 2021 à 13:55 | 0 commentaire(s) modifié le 18 Avril 2021 - 17:17

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un rédacteur de contenu web et spécialiste des relations médias avec plusieurs... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - Une gamme de tendances du marché mentionnées dans le rapport de la CNUCED ouvre des opportunités pour les transformateurs africains.


Il s'agit notamment du goût croissant des consommateurs mondiaux pour des collations plus saines et de leur préférence accrue pour les produits alimentaires plus respectueux de l'environnement et issus de sources éthiques.

«La traçabilité, la transparence et la durabilité des chaînes d'approvisionnement alimentaire deviennent de plus en plus importantes pour les consommateurs et les fournisseurs», indique le rapport, soulignant que cela pourrait profiter aux transformateurs africains, qui s'approvisionnent en fruits à coque localement plutôt que par le biais de longues chaînes d'approvisionnement.

Les transformateurs africains qui peuvent répondre aux normes de qualité et de sécurité alimentaires de plus en plus strictes sur les marchés mondiaux pourraient profiter de la demande croissante de produits biologiques, qui dans l'UE a augmenté, par exemple, de 121% entre 2009 et 2019.

De meilleures politiques sont nécessaires

Alors que l'épine dorsale de l'industrie africaine de la noix de cajou doit être un approvisionnement stable en noix brutes de haute qualité, le rapport indique que les transformateurs ont également besoin d'un environnement politique «qui leur permette d'opérer avec des coûts de transformation compétitifs et facilite l'accès aux principaux marchés d'exportation».
Les politiques visant à soutenir le secteur de la noix de cajou dans les pays africains doivent donc prendre en compte l'ensemble de la chaîne de valeur de la noix de cajou: production, transformation et commerce. Selon le rapport, cela inclurait:
  • S'assurer que les agriculteurs ont accès à des semis de qualité, au savoir-faire technologique et aux informations sur le marché.
  • Accroître la formation des agriculteurs sur l'entrepreneuriat et la gestion des exploitations, y compris les pratiques de récolte et post-récolte.
  • Soutenir la recherche publique qui aide à identifier les pratiques et technologies agricoles qui fonctionnent le mieux dans les conditions environnementales et économiques locales.
  • Améliorer les infrastructures rurales, y compris les routes secondaires, pour mieux connecter les exploitations de cajou et les sites de transformation.
  • Faciliter l'entrée sur le marché grâce au développement des compétences techniques et à un meilleur accès aux informations sur le marché.
  • Renforcement de la capacité des transformateurs de noix de cajou à répondre aux normes de qualité sur les marchés étrangers potentiels.
  • Promouvoir le développement de sous-produits de la noix de cajou, tels que les boissons à base de pommes de cajou, qui sont normalement jetées comme déchets.
  • Favoriser la coopération entre les régions productrices de cajou pour améliorer la stabilité du marché, limiter les goulots d'étranglement de l'offre et réduire les incitations à la contrebande transfrontalière.
Une telle action politique et un tel soutien renforceraient en fin de compte les capacités productives des pays africains - les ressources productives, les capacités entrepreneuriales et les liens de production qui déterminent la capacité d'une économie à produire et à ajouter de la valeur aux biens et services.
L'Indice des capacités productives de la  CNUCED indique dans quelle mesure les pays ont développé leurs capacités de production, permettant aux décideurs de suivre les performances de leur pays au fil du temps.



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.