Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net

Nouveau rapport CARE: comment covid19 modifie les normes de genre en Afrique de l'Ouest


Rédigé le 21 Mai 2020 à 14:46 | 0 commentaire(s) modifié le 23 Mai 2020 - 13:38


(Equonet-Dakar) - Les femmes sont exclues du partage d'informations sur COVID-19 et des principaux processus décisionnels de haut niveau aux niveaux national et régional, selon une nouvelle analyse de genre de CARE l’Afrique d’Ouest. Malgré cela, l'analyse révèle comment le coronavirus crée également des opportunités de perturber les inégalités entre les sexes profondément enracinées.


CARE, une organisation humanitaire, a interrogé plus de 260 personnes représentant les communautés, les ministères de la santé et les organisations d'aide locales de 12 pays d'Afrique de l'Ouest et a constaté des lacunes majeures, notamment en ce qui concerne l'accès aux besoins de base comme les vivres et le lavage des mains, les services de santé et les informations officielles sur les mesures de prévention. Malgré cela, l'analyse a également révélé de nouveaux exemples d'innovation et de résilience des femmes face à l'épidémie de COVID-19.
 
La grande majorité des pays d'Afrique de l'Ouest comme le Niger, le Mali et le Burkina Faso sont très fragiles. Le COVID-19 devrait aggraver gravement une situation déjà instable, en particulier dans la région du Sahel. Ici, COVID-19 ajoute à une combinaison existante de pauvreté, d'impacts du changement climatique, de faible développement humain et de conflits.
 
«Plus de 44 millions de personnes dans notre région avaient déjà un besoin urgent d'aide humanitaire avant la pandémie, et les plans de réponse nationaux restent considérablement sous-financés», explique Claudine Mensah Awute, directrice régionale de CARE pour l'Afrique de l'Ouest. "Les nombreuses lacunes critiques dans la région nous obligent, en tant qu'humanitaires, et les familles qui ont un besoin urgent d'entreprendre quotidiennement des exercices de priorisation difficiles. »
 
COVID-19 a également un impact disproportionné sur les femmes et les filles dans la région de l'Afrique de l'Ouest. Comme le note Awute : «Le partage d'informations et la diffusion de messages sur l'hygiène et la prévention sont un bon exemple de parti pris sexiste, car bon nombre des médias traditionnels utilisés pour communiquer sur cette pandémie ne sont pas sensibles aux besoins spécifiques des femmes.»
 
Elle ajoute : «Malgré cela, il y a aussi des rayons d'espoir et d'opportunités émergents pour les femmes. La majorité des personnes interrogées dans notre enquête ont déclaré qu'il y avait eu une augmentation de la prise de décision partagée sur la gestion des ressources des ménages, et nous avons vu quelques projets d'innovation ingénieux parmi les communautés avec lesquelles nous travaillons, tels que la construction de lavabos utilisant uniquement de simples, des matériaux locaux et la couture de masques faciaux par des groupes de femmes. »
 
Au Ghana, l'un des pays les plus touchés par le COVID-19, et avec actuellement plus de 5 400 cas[[i]]url:https://mail.google.com/mail/u/0/#m_-8272788276975523827__edn1 , les participants à l'enquête ont déjà signalé des changements positifs significatifs depuis l'enregistrement de COVID-19 dans le pays: «Mon mari est enseignant et depuis la fermeture des écoles, il est à la maison et fournit un soutien pour les tâches ménagères pendant que je vais au travail », Explique Mavis Owusu, agente de développement communautaire dans la région ouest du nord du Ghana. «Nous gérons un système de travail posté en raison de la directive du gouvernement sur l'éloignement social, je me présente donc trois fois par semaine. Ma charge de travail à la maison a considérablement diminué grâce à l'aide que je reçois de mon mari. Il passe également plus de temps avec les enfants en leur enseignant.»
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 mai 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 27 mai 2020, à 10 heures, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 mai 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 27 mai 2020.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.