Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité des économies du pétrole, gaz, énergies au Sénégal et en Afrique
Equonet.net : actualité économique, financière, écologique au Sénégal et en Afrique
Web média de veille et d'alerte sur la gouvernance des ressources extractives au Sénégal et en Afrique

Découvrez comment tester les connexions Internet au Sénégal.



Oscar Garcia Berniko "il est temps de repenser le jeu pétrolier et gazier en afrique"


Rédigé le 7 Février 2022 à 12:20 | 0 commentaire(s) modifié le 8 Février 2022 - 12:18


(Equonet-Dakar) - Oscar Garcia Berniko, directeur général des sociétés pétrolières d'État et des actifs pétroliers, ministère des Ressources minérales et des Hydrocarbures de Guinée équatoriale, explique comment l'Afrique peut encourager les investissements dans les hydrocarbures et atténuer les baisses de production.


Alors que les compagnies pétrolières internationales se départissent progressivement des actifs africains en hydrocarbures et que les dépenses en capital sont réorientées vers des sources d'énergie alternatives, l'Afrique connaît une baisse de la production des principaux actifs. Dans une interview exclusive avec la Chambre africaine de l'énergie (AEC), Oscar Garcia Berniko, directeur général des sociétés pétrolières d'État et des actifs pétroliers, ministère des Ressources minérales et des Hydrocarbures de la Guinée équatoriale, a évoqué le désinvestissement de la compagnie pétrolière internationale (COI), le gaz comme idéal ressource pour la transition énergétique, et la nécessité d’un modèle d’accord de partage de production gaz/Gaz Naturel Liquéfié (GNL).

Que signifiera cette sous-performance de la production au Nigeria, en Libye, en Angola, au Congo, en Guinée équatoriale et dans les pays africains pour l'ensemble du continent ?

Ces pays producteurs de pétrole et de gaz dépendent fortement de l'exportation d'hydrocarbures pour soutenir leurs économies, dans certains cas comme la Guinée équatoriale, le pétrole et le gaz représentent près de 90 % du PIB. La baisse de la production signifie un impact sérieux sur les revenus du Trésor, c'est très regrettable car l'augmentation des prix des hydrocarbures sur les marchés internationaux pourrait aider à relever les défis que COVID-19 a apportés aux économies de ces nations. Les gens ne sont pas conscients des conséquences du récit anti-combustibles fossiles dans la vie des Africains. C'est injuste, surtout si l'on tient compte du fait que l'Afrique n'est pas la région de la planète qui pollue le plus, mais qu'en fait l'Afrique est l'un des principaux poumons de la planète. Je pense que nous méritons mieux.

Selon vous, quelles sont les principales raisons qui influencent le déclin de la production en Afrique ?

De toute évidence, les IOC sont influencés par des lobbies qui les poussent à se départir des combustibles fossiles au profit des énergies renouvelables. Il est maintenant plus difficile de lever des capitaux pour investir dans l'E&P, car les prêts sont plus chers et certaines institutions financières commencent à limiter les capitaux disponibles à ces fins. Sans investissement dans l'E&P, il n'y aura pas beaucoup de découvertes et il est clair que la production devrait décliner à un moment donné. En plus de cela, il y a clairement une tendance à sortir des actifs productifs et matures pour se concentrer sur des actifs plus rentables et plus efficaces. Quant aux sociétés indépendantes, elles sont plus intéressées par la production d'actifs, y compris des champs matures, mais hésitent à investir dans l'E&P.

Lire l'intégralité de l'interview en cliquant sur ce lien : https://energychamber.org/its-time-to-rethink-the-oil-and-gas-game-in-africa/

equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook




Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.