Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : 40,9 milliards CFA de la Banque africaine de développement pour le Programme d’appui à la mobilisation des ressources et à l’efficacité des réformes stratégiques du Pse


Rédigé le 26 Novembre 2019 à 16:47 | 0 commentaire(s) modifié le 27 Novembre 2019 - 22:45


(Equonet-Dakar) - Amadou HOTT, ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération et Serge N’Guessan, Directeur général adjoint de la Banque africaine de développement (BAD) pour l’Afrique de l’Ouest ont signé un accord de financement du Programme d’appui à la mobilisation des ressources et à l’efficacité des réformes stratégiques du Plan Sénégal Emergent (PSE) phase 1 (PAMRER-I), lundi 25 novembre 2019 à Abidjan, informe un communiqué de presse transmis à Equonet.


Selon le texte, ce programme d’un montant de 62,5 millions d’Euros, soit 40,9 milliards de F CFA.est la première phase d’une série de trois opérations, constituant un appui budgétaire programmatique qui couvre les exercices budgétaires de 2019, 2020 et 2021. 

Il souligne que le PAMRER-I présente le cadre pluriannuel du programme et prévoit une liste de réformes considérées comme des déclencheurs indicatifs pour la seconde phase (PAMRER-II) et la troisième phase (PAMRER-III).

Cet important programme est aligné sur le PSE (2014-2035) et à son plan d’action prioritaire II (2019-2023).

«Le PAMRER-I permettra une amélioration de l’administration de l’impôt mesuré par le score Doing Business passant de 48,08 points en 2018 à 50 points en 2022, un élargissement de l’assiette fiscale mesuré par une pression fiscale passant de 15,3% du PIB en 2018 à 20% en 2023, et un renforcement de l’attractivité du pays comme destination d'investissement mesuré par une hausse des Investissements Directs Etrangers (IDE) de 3% du PIB en 2018 à 6% en 2022», indique le communiqué.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 27 novembre 2019, à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au cours du conseil des ministres e ce mercredi, le président de la République a pris des mesures individuelles en procédant à de nouvelles nominations.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

4,2 millions d'euros de l’AFD pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui.

(Equonet-Dakar) - Rémy RIOUX, directeur général de l'AFD, Pierre-Yves REVOL, président de la Fondation Pierre Fabre et Béatrice GARRETTE, directrice générale, ont signé en présence du Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018, une convention de financement d'un montant de 4,2 millions d'euros pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.