Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Sénégal : 50 ANS DE DIPLOMATIE MALMENÉE PAR SIDIKI KABA


Rédigé le 5 Avril 2018 à 10:12 | 0 commentaire(s) modifié le 5 Avril 2018 - 10:13


Sidki Kaba a-t-il été piégé ?
Non, Pouvait-il ignorer la position et le rôle joué par le Sénégal dans la cause palestinienne, notamment dans le comité pour les droits inaliénables du peuple palestinien que le Sénégal préside depuis très longtemps, mais aussi en tant que membre actif de l’organisation de la conférence islamique qui a érigé la mosquée AL QODS comme un des lieux saints de la communauté musulmane. Mieux Jérusalem qui abrite ladite mosquée comme la capitale de la Palestine.


(Ecofinance.sn Dakar) Comment alors, connaissant tous ces enjeux, Maître Sidiki Kaba, qui fut à la tête de la puissante Fédération Internationale des Ligues de Droits de l’Homme ( FIDH) a-t- il put accepter de se soumettre au protocole des services israéliens en visitant le mur des lamentations kipa posé sur la tête, avec toute la charge que revêt cet acte ?  
Pourquoi ne s’est-il pas rendu à la Mosquée Al Qods ?  Son acte met en tout cas tout toute la diplomatie dans l’embarras ? A-t-on besoin, de céder à la manipulation du gouvernement de Natanyahu dans le contexte actuel ou le Sénégal a eu à défendre courageusement les principes qui ont toujours gouverné sa diplomatie notamment en ce qui concerne l’Etat ami de Palestine ? 
Cette erreur diplomatique est lourde de conséquences, si l’on sait que  le Président Macky Sall lui-même, chef de la diplomatie sénégalaise a considéré les droits du peuple palestinien comme une des priorités pour le Sénégal. 
D’ailleurs, à la 67ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New-York, il a réitéré son engagement permanent pour la création d’un Etat palestinien viable, libre, indépendant, à l’intérieur des frontières internationalement reconnues, avec Jérusalem-Est comme capitale et siégeant à l’ONU parmi les Nations libres. 
Mieux, le Sénégal avait fait partie des pays ayant voté la résolution des Nations Unies condamnant Israël, et qui lui avait value la suspension de la coopération avec notre pays. Comment donc expliquer ce geste de notre Ministre des affaires étrangères, face à une attitude aussi inamicale ? 
Seul Me Kaba pourra nous dire. Il reste certain que l’excellence des relations entre le Sénégal et la Palestine ne saurait être entachée durablement par cet acte d’un officiel sénégalais. 
 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 05 décembre 2018

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 05 décembre 2018 à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

CABO VERDE : le gouvernement dévoile sa nouvelle Stratégie de développement durable

(Equonet-Dakar) - Le gouvernement du Cabo Verde va organiser sa première Conférence internationale ‘’Construire de nouveaux partenariats pour le développement durable du Cap-Vert’’ et un Forum sur les investissements au Cabo Verde afin de présenter à la communauté internationale et au secteur privé sa nouvelle Stratégie de développement durable (PEDS), annonce un communiqué de presse de la Banque mondiale. La même source précise que les deux évènements auront lieu les 11 et 12 décembre, respectivement au bureau de la Banque mondiale à Paris (France) et à la Chambre de commerce de Paris.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).