Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : pas de changement majeur pour les dépenses prévues dans la loi de finances rectificative 2019


Rédigé le 1 Juillet 2019 à 18:47 | 0 commentaire(s) modifié le 2 Juillet 2019 - 21:39

Massamba Ndakhté Gaye
Je m'appelle Ndakhté Massamba GAYE. Je suis journaliste sénégalais et directeur de publication du... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) – Selon le gouvernement, les dépenses prévues dans la loi de finances rectificative (LFI) pour l’année 2019 ne sont pas fondamentalement remises en cause pour plusieurs raisons.


Le premier argument est que le titre I « Amortissement et charges de la dette publique » n’évolue pas. Il reste à 863,17 milliards de FCFA. Ensuite, le titre II « Dépenses de personnel » se stabilise à 743,41 milliards de FCFA comme prévu dans la LFI.  Par contre, les dépenses de fonctionnement (titres III et IV) vont connaitre une légère hausse de 1,7% et sont arrêtées à 911,92 milliards FCFA pour prendre en charge principalement le complément des bourses nationales, des salaires des contractuels de l’Education et de la Santé et des charges de fonctionnement du COUD et des CROUS.
 
Puis, les dépenses d’investissement sur ressources internes vont enregistrer une augmentation de 50,02 milliards de FCFA, soit 7,8%, destinée principalement à couvrir en partie le complément du TER (5 milliards FCFA), de la compensation tarifaire (15 milliards FCFA), du Fonds de soutien à l’énergie/pertes commerciales (15 milliards FCFA) ainsi qu’une partie du financement de la campagne agricole (15 milliards FCFA).
 
Enfin, les dépenses d’investissement sur ressources extérieures vont, par contre, enregistrer une baisse de l’ordre de 19% au profit de l’appui budgétaire sous forme d’emprunts programmes qui connaîtra une hausse de plus de 350% traduisant la confiance renouvelée des Partenaires Techniques et Financiers en la conduite des politiques publiques de notre pays.
 
Pour les recettes et les dépenses des comptes spéciaux du Trésor, elles affichent une hausse de 1,8 milliard FCFA par rapport à la LFI pour les porter à 135,95 milliards de FCFA.
Selon le gouvernement, cette hausse (0,3 milliard FCFA) est destinée d’une part, au compte d’affectation spéciale « Caisse d’Encouragement à la Pêche et aux Industries annexes (CEPIA) » afin de prendre en charge les recettes issues des nouveaux accords de pêche avec l’Union européenne et d’autre part, à la prise en charge, en 2019, des cotisations dues au titre du fonds national de retraite (FNR) des policiers radiés depuis 1987 à l’effet de régulariser leurs cotisations durant leur période d’inactivité.
 
«Au total, le volume des dépenses de la LFR 2019 connaît une baisse par rapport à la LFI passant de 4 071,77 milliards de FCFA à 3 988,63 milliards de FCFA, soit 83,14 milliards de FCFA en valeur absolue et 2% en valeur relative», lit-on dans le projet de la LFI.
 
«Cela permet de maintenir constante la cible de déficit budgétaire de l’Etat du Sénégal, qui est à 3%, signe de la rigueur dans la gestion de nos finances publiques et ce, conformément à nos engagements communautaires, pris notamment dans le cadre de l’UEMOA», souligne le document.



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 15 janvier 2020, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 15 janvier 2020 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Burkina Faso : le solde de la balance des paiements ressort excédentaire de 116.286 millions au titre de l’année 2018

(Equonet-Dakar) - Le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 116.286 millions au titre de l'année 2018, après 246.976 millions un an plus tôt, indique le rapport annuel de la Balance des paiements et position extérieure globale du pays publié aujourd’hui. .


Actu d'Europe

Le Japon en tête des 30 premiers pays en termes de dette nationale par citoyen

(Equonet-Dakar) - Le Japon, avec une population de 126 847 639 habitants, a désormais la dette nationale la plus élevée par citoyen. Les données recueillies et calculées par LearnBonds.com montrent que chaque ressortissant japonais doit 89 525,51 $ de la dette nationale de 11,4 billions de dollars.