Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



Sénégal : près de 18 milliards francs CFA du Koweït pour la réhabilitation de la route Goudiry-Kidira


Rédigé le 12 Mars 2020 à 19:08 commentaire(s) modifié le 14 Mars 2020 - 17:01


(Equonet-Dakar) – La route Goudiry-Kidira sera réhabilitée grâce à un prêt complémentaire du fons koweitien d’environ 18 milliards dont l’accord a été signé aujourd’hui à Dakar.


Amadou Hott, ministre sénégalais de l’Économie, du Plan et de la Coopération a posé avec le directeur général adjoint du Fonds koweitien, un nouveau jalon de la coopération entre le Sénégal et le Fonds Koweitien de Développement Economique Arabe (FKDEA), en signant ce soir à Dakar l’accord de prêt complémentaire du projet de réhabilitation de la route Goudiry-Kidira, section la plus importante de la route Tambacounda-Kidira-Bakel.
 
Le montant de ce prêt concessionnel est de dix-sept milliards huit cent millions (17 800 000 000) de FCFA. Il vient en complément de celui signé en octobre 2017, ce qui porte la contribution du Fonds à 40, 3 milliards de FCFA.
 
Pour le ministre, cet important concours illustre l’excellence des relations de coopération entre le Sénégal et le Koweït.
 
«Ces relations ne cessent de se renforcer sous l’impulsion de Sheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jabar Al-Sabah, émir de l’Etat du Koweït et de Macky SALL, président de la République du Sénégal, deux leaders incontournables de la coopération arabo-africaine», a-t-il magnifié.
 
«La route Goudiry-Kidira est un tronçon important de l’axe routier Tambacounda-Kidira-Bakel, de surcroît un pennon négligeable du corridor Bamako-Dakar par le Nord. Sa réhabilitation permettra : d’assurer un meilleur niveau de service du réseau routier existant pour faciliter l'accès aux capitales régionales (Bakel) et aux pays limitrophes
Il s’y ajoute, les aménagements et réalisations connexes tels que des pistes de désenclavement, des cases de santé, des forages et des murs de clôture d’écoles», a-t-il souligné.
 
A cet effet, le ministre a tenu à remercier le directeur général adjoint pour avoir placé le Sénégal à une position de partenaire privilégié, avec un cumul de financements, de 1976 à nos jours, de près de 250 milliards de FCFA, soit environ 113 millions de Dinars koweitiens. «Assurément, ces performances font du Sénégal votre premier partenaire en Afrique de l’ouest», s’est-il réjouit.
 
Il a lié ces résultats qu’il jugea «très encourageants» à la bonne tenue de leur portefeuille de coopération en matière de routes.
 
Il n’a pas manqué de souligner que le gouvernement apprécie très positivement les efforts notables du fonds koweitien dans beaucoup d’autres secteurs, notamment l’Hydraulique qui a bénéficié de la contribution du Koweït dans le cadre de la construction du barrage de Diama, l’agriculture avec l’aménagement des périmètres irrigués de Bakel.
 
Enfin, il a évoqué l’initiative des autorités du Koweït d’édifier un monument, symbole de l’amitié sénégalo-koweitienne. Une initiative dont la réalisation permettra, selon lui, de renforcer les liens d’amitié, de fraternité et de coopération entre nos deux pays.
 
Equonet


Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies