Connectez-vous S'inscrire

Télécoms: Orange et Tigo pris en flagrant délit de dissimulations de Sites radioélectriques non déclarés


Rédigé le 15 Juillet 2016 à 13:43 | 0 commentaire(s) modifié le 19 Juillet 2016 - 12:26


Ecofinance.sn (Dakar ) - Les deux opérateurs de téléphonies au Sénégal ont été pris en flagrant délit de dissimulations de sites non déclarés. Concernant le troisième opérateur à savoir Expresso le contrôle est en cours, selon l'Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP). Ce contrôle vise les sites de radioélectrique, alors que les cahiers des charges exigent l’accord de l’ARTP avant la mise en service de toute nouvelle station radioélectrique.


Télécoms: Orange et Tigo pris en flagrant délit de dissimulations de Sites radioélectriques non déclarés
En effet, de l’avis du Directeur général de l’ARTP, c’est suite à un contrôle de ses services qu’ils ont découvert que les deux opérateurs à savoir que Orange et Tigo n’ont pas déclarés à l’autorité les sites pour une nouvelle mise en service de radioélectrique, ce qui est contraire aux dispositions du cahiers des charges.

A en croire Abdou Karim Sall « les cahiers des charges précisent que tout Concessionnaire demande l’accord de l’ARTP préalablement à la mise en service de toute station radioélectrique, ce que les opérateurs n’ont pas respecté ».

Ainsi après un contrôle strict par ses services dans toutes les régions du pays, l’ARTP a prononcé des sanctions graduées comme suit : pour Orange, l’autorité a pris une sanction de 8,9 milliards de nos francs représentants les liaisons non facturées par ce que non déclarées à l’ARTP. Concernant l’opérateur Tigo, le montant de la déférence est estimée à 6,6 milliards de FCFA et que ce dernier a commencé à s’acquitter de sa sanction pécuniaire tout le contraire de Orange.

S’agissant de l’opérateur Expresso, le directeur de l’ARTP de rassurer que les contrôles sont en cours et seront terminés avant la fin du mois d’août.   

Abdou Karim Sall a fait face à la presse aujourd’hui pour revenir sur les différents manquements commis par les opérateurs de téléphonie.
Khadim fall/ Pressafrik



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.