Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Uemoa : principaux enseignements du rapport sur le commerce extérieur 2019


Rédigé le 27 Août 2020 à 13:57 | 0 commentaire(s) modifié le 28 Août 2020 - 13:11


(Equonet-Dakar) – La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) a publié hier le rapport sur le commerce extérieur au titre de l'année 2019. En voici les principaux enseignements.


Le solde de la balance des biens et services de l'Union s'est établi à -5,0% du PIB en 2019 contre -6,5% en 2018, soit une amélioration de 1,5 point de pourcentage, en ligne avec une progression plus importante des exportations de biens et services (+9,3%) par rapport aux importations (+3,2%), dans un contexte de bonne tenue des cours de l'or (+15,9%), premier produit d'exportation de l'Union. Le déficit commercial de l'Union s'est établi à 708,7 milliards ou 0,8% du PIB en 2019 contre 1.886,2 milliards ou 2,3% du PIB en 2018, traduisant une réduction de 1,5 point de pourcentage.

Le taux de couverture des importations par les exportations s'est établi à 82,9% en 2019, en progression de 4,6 points par rapport à 2018. Le degré d'ouverture commerciale de l'Union a quant à lui fléchi de 0,3 point de pourcentage pour s'établir à 26,5% en 2019, dans un contexte où les échanges de biens et services (+5,9%) ont été moins dynamique que la croissance économique nominale de l'Union (+7,0%).

Le solde des transactions commerciales de l'Union s'est amélioré en 2019 vis-à-vis des partenaires africains, asiatiques et européens, en lien essentiellement avec la hausse des ventes d'or, de cacao et du caoutchouc. En revanche, il s'est détérioré par rapport à l'Amérique, du fait de la dynamique des acquisitions de biens d'équipements en provenance de ce continent. Le continent européen demeure la principale destination des exportations de l'Union, avec un poids de 46,6%. L'Asie ressort en deuxième position avec 23,3% alors que l'Afrique occupe la troisième place avec une part de 21,9%.

Les exportations totales de biens en valeur des pays de l'UEMOA se sont établies à 17.984,4 milliards en 2019, en progression de 10,6% par rapport au niveau enregistré un an auparavant. Cette évolution est essentiellement imputable à la progression des ventes d'or (+13,5%), de cacao (+14,7%), de produits pétroliers (+25,3%) et de caoutchouc (+22,7%). Les exportations de biens demeurent dominées par l'or (23,4%) et le cacao (16,2%), suivis des produits pétroliers (10,3%), du coton (5,8%) et de l'anacarde (4,0%). Les exportations de services de l'Union sont ressorties à 3,3% du PIB en 2019, soit un repli de 0,2 point du PIB par rapport à leur niveau de 2018. Leur poids relatif dans les exportations totales de l'Union est ressorti à 13,9% en 2019 contre 14,9% en 2018, soit une baisse de 1 point de pourcentage.

L'analyse de l'indicateur de diversification des exportations ne laisse pas apparaître d'amélioration pour l'Union en 2019. Il en ressort également que le Sénégal et le Togo sont les deux pays dont la structure des exportations est la moins déséquilibrée tandis que la Guinée-Bissau est le pays dont les exportations sont les moins diversifiées.

Les importations de biens en valeur FOB de l'Union sont ressorties à 18.698,1 milliards en 2019 en hausse de 3,0% par rapport à 2018, en lien notamment avec les acquisitions de biens d'équipement (+12,3%) et intermédiaires (+8,3%), dont la progression a été modérée par le repli des approvisionnements en biens de consommation (-1,0%) et en produits énergétiques (- 0,8%). Les importations de services de l'Union ont augmenté de 3,8% pour ressortir à 6.496,5 milliards, en liaison avec l'augmentation de la demande extérieure de services de transport ainsi que des dépenses touristiques. La structure des importations de biens de l'Union est dominée principalement par les biens de consommation (31,5%), d'équipement (21,9%), les produits énergétiques (19,5%) et les biens intermédiaires (18,9%).

Le rapport sur le commerce extérieur au titre de l'année 2019 passe en revue les échanges extérieurs de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine avec ses partenaires commerciaux, en mettant en exergue les principaux produits faisant l'objet de transactions ainsi que leurs origines et destinations.

Les analyses portent, sauf indication contraire, sur les statistiques douanières relatives au commerce général, qui prennent en compte les mouvements d'entrepôt, ainsi que les données estimées au titre des réexportations. Ces données ont été redressées pour les rendre cohérentes avec les estimations de la balance des paiements qui tiennent compte du commerce non contrôlé et des prix internationaux des matières premières conformément aux recommandations du Manuel du Fonds Monétaire International (FMI) consacré à l'élaboration des comptes extérieurs.

Les indicateurs régionaux sont obtenus par agrégation des informations par pays sur le commerce extérieur. Cette méthode conduit à une relative surestimation des données de l'Union dans la mesure où les montants obtenus incluent les échanges intracommunautaires.
Equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.