Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller à l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



arrivée au sénégal de l’unité flottante de production, de stockage et de déchargement-fpso- : le dernier virage vers l’exploitation du champ pétrolier de sangomar


Rédigé le 11 Février 2024 à 20:54 | 0 commentaire(s) modifié le 14 Février 2024 - 13:06

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet Energies-Dakar) - L’arrivée du FPSO LSS dans les eaux sénégalaises marque une étape significative vers le démarrage de la production de pétrole au Sénégal, prévu pour mi-2024.


L’Etat du Sénégal, la Société des Pétroles du Sénégal (Petrosen) et la filiale australienne Woodside Energy Sénégal, opérateur du projet Sangomar (anciennement Champ Sne), franchissent une étape cruciale vers l’exploitation des ressources pétrolière et gazière. Malgré les multiples défis liés à ce projet, ces parties prenantes ont en effet parvenu à la mise en place du Fpso arrivé hier au Sénégal.

De quoi faire heureux à Petrosen qui s’est le plaisir d’en faire l’annonce dans un communiqué de presse transmis aujourd’hui à Equonet Energies. « C'est avec une joie immense que le groupe Petrosen annonce l’arrivée du Fpso (Léopold Sédar Senghor (Lss) sur le champ pétrolier de Sangomar ce 10 février 2024, après des dizaines de jours de voyage à travers les océans Pacifique et Atlantique », fit-elle savoir.

« En effet, l’arrivée du Fpso Lss dans les eaux sénégalaises marque une étape significative vers le démarrage de la production de pétrole au Sénégal, prévu pour mi-2024. Nous empruntons ainsi le dernier virage vers l’exploitation de notre pétrole », ajoute le communiqué.

L’arrivée du Fpso est l’un des points importants du plan d’action de l’opérateur Woodside dévoilé dans le cadre du projet de mise en valeur de la découverte de pétrole effectuée en 2014.

Le 10 janvier 2020, l’opérateur Woodside a annoncé dans un communiqué de presse l’approbation du projet de développement Sangomar et ce, pour donner suite à l’octroi de l’autorisation d’exploitation, le 8 janvier 2020, par le gouvernement du Sénégal à la joint-venture RSSD qui a également reçu les approbations réglementaires nécessaires à la poursuite de ses activités, y compris la signature de l’Accord Etat hôte avec le gouvernement du Sénégal.

Les travaux d’exécution de la phase 1 ont démarré au début de l’année 2020 et la production commerciale de pétrole initialement prévue en début d’année 2023 est maintenant reportée en 2024.

« Pour le projet de Sangomar, à l’instar du projet GTA, les pays dans lesquels sont localisées les activités d’ingénierie et de construction pour le développement du champ sont affectés par la Covid-19. Ce faisant, les travaux de forage et de complétion de puits, dont la chaine d’approvisionnement est assurée par la Chine et l’Italie, ont déjà subi un retard de quatre semaines, affectant ainsi le planning de la date de production avec un retard estimé, entre 4 à 6 mois », souligne le rapport Itie 2022, signalant que la campagne de forage des puits de développement du champ Sangomar a débuté le mercredi 14 juillet 2021.

Selon le document, cette phase du développement visera des ressources pétrolières estimées à 231 millions de barils (2P brutes, 60 millions de barils de réserves 2P nettes d’intérêt économique attribuées à Woodside) provenant du développement des réservoirs inférieurs, moins complexes, et d’une phase pilote initiale dans les réservoirs supérieurs.

Selon un communiqué de Petrosen, l’appareil de forage Ocean BlackRhino est arrivé, le 10 juillet 2021, à l’emplacement du premier puits de développement, dénommé SNP-20, du champ Sangomar. Le puits SNP-20 fait partie des 21 puits de développement de la phase 1 du projet, qui auraient permis de produire à partir du quatrième trimestre 2023 près de 100 000 barils de pétrole par jour.

Les puits seront forés par deux navires de forage, l’Ocean BlackRhino de Diamond Offshore et l’Ocean BlackHawk. L’Ocean BlackRhino est arrivé dans les eaux sénégalaises le 8 juillet 2021 et l’Ocean BlackHawk est arrivé mi-2022.

Une flotte de trois navires de ravitaillement et de trois hélicoptères soutiendra les navires de forage, transportant les matériaux, l’équipement et le personnel nécessaires à la campagne.

Les navires opéreront à partir de la base de ravitaillement du Sénégal, située à Mole 1 dans le port de Dakar.

Petrosen est une société anonyme à participation publique majoritaire (détenue à 99 pour cent par l’État et à 1 pour cent par la Société nationale de recouvrement). Créée en mai 1981, elle est placée sous la tutelle technique du ministère du Pétrole et des Energies et sous la tutelle financière du ministère en charge des Finances.

Elle est l’instrument d’application de la politique pétrolière de l’Etat du Sénégal et en charge de la recherche et l’exploitation de ressources en d’hydrocarbures du sous-sol, le raffinage, le stockage, la commercialisation et la distribution des produits pétroliers, le transport des produits pétroliers, et certaines activités industrielles.



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies