Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité des économies du pétrole, gaz, énergies au Sénégal et en Afrique
Equonet.net : actualité économique, financière, écologique au Sénégal et en Afrique
Web média de veille et d'alerte sur la gouvernance des ressources extractives au Sénégal et en Afrique

Découvrez comment tester les connexions Internet au Sénégal.



l’indice de référence de la fao sur les prix des produits alimentaires indique une baisse des prix internationaux des céréales, des huiles végétales et du sucre


Rédigé le 9 Juillet 2022 à 11:17 | 0 commentaire(s) modifié le 11 Juillet 2022 - 18:22


(Equonet-Dakar) -


Le baromètre des prix mondiaux des denrées alimentaires a légèrement fléchi en juin pour le troisième mois consécutif, a fait savoir aujourd’hui l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). 

L’Indice FAO des prix des produits alimentaires  affichait une valeur moyenne de 154,2 points en juin 2022, soit un recul de 2,3 pour cent par rapport à mai. L’Indice, qui suit l’évolution mensuelle des prix internationaux d’un panier de produits alimentaires couramment échangés, était toutefois encore en hausse de 23,1 pour cent par rapport à juin 2021. 
La baisse enregistrée en juin traduit le recul des prix internationaux des huiles végétales, des céréales et du sucre, tandis que les prix des produits laitiers et de la viande ont augmenté. 

L’Indice FAO des prix des céréales s’est établi en moyenne à 166,3 points en juin, soit une baisse de 4,1 pour cent par rapport au mois de mai. Il reste toutefois en hausse de 27,6 pour cent par rapport à sa valeur de juin 2021. Les prix internationaux du blé ont chuté de 5,7 pour cent en juin, mais affichaient encore une valeur supérieure de 48,5 pour cent à celle de l’année dernière au même mois. Le recul constaté en juin s’explique par la disponibilité saisonnière de nouvelles récoltes dans l’hémisphère nord, l’amélioration des conditions de culture dans certains des principaux pays producteurs et le relèvement des perspectives de production en Fédération de Russie. Les prix internationaux des céréales secondaires ont, quant à eux, cédé 4,1 pour cent, mais leur valeur était encore supérieure de 18,4 pour cent à celle d’il y a un an. Les prix mondiaux du maïs ont reculé de 3,5 pour cent en glissement mensuel, en raison de l’accroissement des disponibilités saisonnières en Argentine et au Brésil et de l’amélioration des conditions de culture aux États-Unis d’Amérique.  

L’Indice FAO des prix des huiles végétales s’est établi en moyenne à 211,8 points en juin, soit une baisse de 7,6 pour cent par rapport au mois précédent. Les prix mondiaux de l’huile de palme ont fléchi sous l’effet de la hausse saisonnière de la production dans les principaux pays producteurs et de l’accroissement des disponibilités prévu en Indonésie. Par ailleurs, les prix mondiaux de l’huile de tournesol et de l’huile de soja ont baissé, car la demande mondiale à l’importation a fléchi au vu de la hausse des coûts.  

L’Indice FAO des prix du sucre a affiché une valeur moyenne de 117,3 points en juin, soit un recul de 2,6 pour cent par rapport au mois de mai. Il s’agit de la deuxième baisse mensuelle consécutive de l’Indice, qui a atteint son niveau le plus bas depuis février, notamment parce que les perspectives concernant les disponibilités mondiales sont favorables. Le ralentissement de la croissance économique mondiale a également pesé sur la demande et les prix internationaux du sucre.  

«L’Indice FAO des prix des produits alimentaires a certes fléchi pour le troisième mois consécutif en juin, mais il reste proche de son plus haut niveau, enregistré en mars cette année. Les facteurs qui ont tiré les prix mondiaux vers le haut en premier lieu continuent de peser, en particulier la forte demande mondiale, les conditions météorologiques défavorables dans certains des principaux pays producteurs, les coûts élevés de la production et du transport et les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement dues à la covid-19, à quoi s’ajoutent les incertitudes découlant de la guerre qui se déroule actuellement en Ukraine», affirmé Máximo Torero Cullen, économiste en chef de la FAO. 
equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook




Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.