Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité des économies du pétrole, gaz, énergies au Sénégal et en Afrique

le ministre chargé du suivi du plan sénégal émergent relève le caractère limité du potentiel de création d'emplois dans le secteur extractif sénégalais


Rédigé le 29 Décembre 2021 à 18:42 | 0 commentaire(s) modifié le 30 Décembre 2021 - 14:05

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste économique professionnel et chercheur dans le secteur des... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - Avec 9.600 employés environ dans le secteur formel et 31.000 dans le secteur informel notamment des mines artisanales, le potentiel de création d’emplois est limité dans le secteur extractif sénégalais.


Le ministre en charge du suivi du plan sénégal émergent (Pse), Abdou Karim Fofana, a relevé hier, lors de la cérémonie de lancement du rapport ITIE 2020, le caractère limité du potentiel de création d’emplois dans le secteur extractif sénégalais.
 
« …Toutefois, le rapport indique qu’à l'heure actuelle, le secteur extractif sénégalais est composé essentiellement d'exploitations de mines et carrières : or, phosphates, sables minéralisés et calcaires pour la fabrication du ciment. Dès lors, le potentiel de création d'emplois est limité avec 9.600 employés environ dans le secteur formel et 31.000 dans le secteur informel notamment des mines artisanales », a-t-il souligné.
 
« Par ailleurs, la faible contribution du secteur au PIB à savoir 3,39% dénote, d’une part, un déficit dans la transformation sur le territoire nationale des produits miniers en produits finis ayant une plus grande valeur ajoutée et, d’autre part, un déficit dans le renforcement des liaisons intersectorielles pouvant accélérer le développement industriel », a-t-il ajouté.
Partant de ce constat, il a invité le secteur privé extractif national à une plus grande implication dans la sous-traitance et la fourniture de biens et services, qui constituerait un bon levier pour pallier la faiblesse des emplois directs et la contribution du secteur au produit intérieur brut (PIB).
 
Le rapport informe, par exemple, que sur 400 milliards de dépenses liées à la sous-traitance et à la fourniture de biens et services dans le secteur pétrolier, seuls 13 milliards ont été captés par les entreprises détenues majoritairement par des nationaux.
 
A cet égard, le ministre a invité les entreprises pétrolières opératrices ou en association dans les projets pétroliers à faire preuve de transparence dans le reporting de leurs paiements aux fournisseurs tel qu’édicté par le comité national ITIE.
 
« Par ailleurs, pour le secteur minier, malgré les dispositions de l’article 85 du Code minier de 2016 relative à la publication des plans de passation annuels, aucune entreprise minière ne s’est conformée à cette obligation », a-t-il déploré.
 
« C'est le lieu d'exhorter tous les services compétents de l’Etat, en collaboration avec les entreprises, à veiller au strict respect des dispositions visant à favoriser le contenu local dans le secteur extractif », a-t-il indiqué.
 
« Il est à noter qu’entre des recettes globales de 185 milliards FCFA et des paiements aux sous-traitants et fournisseurs de biens et services de l’ordre de 1100 milliards de FCFA, l’importance de la loi relative au contenu local dans le secteur pétrolier, gazier et minier est démontrée à plus d’un titre », a-t-il ajouté.
 
Le Rapport ITIE portant sur l’année 2020, fait état d’une contribution globale de 185,2 milliards de FCFA contre 161 milliards de FCFA perçus durant l’exercice 2019.
Cette tendance haussière des recettes extractives témoigne du dynamisme du secteur et de la stratégie de mobilisation des recettes déployées par l’Etat.
 



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise





Facebook




Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.