Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur le respect des obligations du secteur extractif sénégalais.



les états fragiles d'afrique sont les plus grandes victimes du changement climatique


Rédigé le 1 Septembre 2023 à 17:57 | 0 commentaire(s) modifié le 4 Septembre 2023 - 11:58


(Equonet-Dakar) - Alors que les dirigeants du continent convergent vers le Kenya pour le Sommet africain d'action pour le climat de la semaine prochaine , il est essentiel qu'ils trouvent des solutions pour soutenir ces pays vulnérables.


Le changement climatique constitue de graves menaces pour les pays d’Afrique, mais particulièrement pour les États fragiles et touchés par des conflits. Alors que les dirigeants du continent convergent vers le Kenya pour  le Sommet africain d'action pour le climat de la semaine prochaine  , il est essentiel qu'ils trouvent des solutions pour soutenir ces pays vulnérables.

De la République centrafricaine à la Somalie et au Soudan,  les États fragiles  souffrent davantage des inondations, des sécheresses, des tempêtes et d’autres chocs liés au climat que d’autres pays, alors qu’ils ont le moins contribué au changement climatique. Chaque année, trois fois plus de personnes sont touchées par des catastrophes naturelles dans les États fragiles que dans les autres pays. Les catastrophes dans les États fragiles déplacent plus de deux fois la population des autres pays.

Et les températures dans les États fragiles sont déjà plus élevées que dans d’autres pays en raison de leur situation géographique. D’ici 2040, les États fragiles pourraient être confrontés 61 jours par an à des températures supérieures à 35 degrés Celsius en moyenne, soit quatre fois plus que les autres pays. La chaleur extrême, ainsi que les phénomènes météorologiques extrêmes plus fréquents qui l’accompagnent, mettront en danger la santé humaine et nuiront à la productivité et à l’emploi dans des secteurs clés tels que l’agriculture et la construction.

En savoir plus : https://www.imf.org/en/Blogs/Articles/2023/08/30/africas-fragile-states-are-greatest-climate-change-casualties?utm_medium=email&utm_source=govdelivery.equonet.net

 

Jihad Azour et Abebe Aemro Selassie



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies