Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



politique monétaire au sein de l'umoa : bref rappel sur les arrangements institutionnels


Rédigé le 24 Juillet 2022 à 17:44 commentaire(s) modifié le 26 Juillet 2022 - 11:54

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - La politique monétaire de l'Union monétaire ouest africaine (Umoa) est fondée sur les arrangements institutionnels que nous avons jugé utile d'en faire un bref rappel pour une bonne information de l'opinion publique.


Les Etats-membres de l’Umoa ont des politiques monétaires et de change communes. Le franc CFA, ou franc de la Communauté financière africaine, est l’unité monétaire de l'Umoa. Cette monnaie fut rattachée au franc français par une parité fixe jusqu'au 1er janvier 1999 ( au moment de la dévaluation du franc CFA en 1994, le taux fixe est passé à 1 00 francs CFA pour 1 francs français) , date de l'introduction de l'euro.

Le franc CFA (décision du Conseil de l'Union européenne du 23 novembre 1998 concernant les questions de change relatives au franc CFA et au franc comorien - 98/683/CE) est depuis rattaché à l'euro selon une parité fixe (cette même parité s'applique au franc CFA (Coopération financière en Afrique Centrale) qui est la monnaie des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC), dont la structure est parallèle à celle de l’UEMOA. 1€ = 655,9).

Une nouvelle convention monétaire a été signée en décembre 2019 par les Etats-membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) et la France en vue de réformer le FCFA. Elle jette les bases de l’adhésion des pays membres à l’ECO, projet de monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cedeao). En vue de permettre aux économies de l'Uemoa de se préparer à l'ECO, les accords de coopération monétaire liant les Etats membres de la zone à la France ont été profondément remaniés. Trois décisions ont été prises :  
​• Le changement du nom de la monnaie Franc CFA en ECO, lorsque les pays de l'Uemoa intégreront la nouvelle zone ECO de la Cedeao ;
• L’arrêt de la centralisation des réserves de change au Trésor Français, la fermeture du compte d’opérations et le transfert à la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (Bceao) des ressources disponibles dans le compte ;
• Le retrait de tous les représentants français dans les organes de décision et de gestion de l’Umoa (Conseil d’administration de la Bceao, Commission bancaire et Comité de politique monétaire). 

Deux piliers clés de la stabilité monétaire ont été conservés :
• Le maintien du taux de change fixe par rapport à l’euro (qui assure la parité actuelle);
• La garantie de convertibilité illimitée de la monnaie par la France.

En mai 2020, le projet de loi entérinant la fin du franc CFA a été adopté par la France en Conseil des ministres. Il valide la transformation du franc CFA, qui deviendra l’ECO, en maintenant une parité fixe avec l’Euro ainsi que la fin de la centralisation des réserves de change des Etats d’Afrique de l’ouest auprès du Trésor français. 

En raison de la pandémie de COVID-19, les mesures de convergence (notamment les critères relatifs à la dette et au déficit) ont été gelées par les chefs d'État pour l'ensemble de l'année 2021. Un nouveau pacte de convergence doit être discuté par les pays de la Cedeao. Il devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2022.

La conduite de la politique monétaire est exclusivement assurée par la Bceao, les Etats membres ayant renoncé à ce pouvoir régalien qui a été confié à la Banque centrale, à charge pour elle d'émettre le franc CFA et d'en assurer la stabilité. 

L’article 41 du Traité de l’Uemoa désigne la Bceao comme une institution spécialisée autonome de l'Union. En toute indépendance, elle concourt à la réalisation des objectifs du Traité.

Les huit (8) Etats-membres de l’Uemoa sont membres de la Bceao. Ce sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Source : Umoa-Tires/Note d'information zone Uemoa juillet 2022


Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies