Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.



sénégal : rencontre inclusive pour démarrer les travaux de formulation du plan national de développement et du plan d'actions prioritaires


Rédigé le 24 Janvier 2023 à 22:09 | 0 commentaire(s) modifié le 25 Janvier 2023 - 12:32


(Equonet-Dakar) - Les travaux de formulation du Plan national de Développement (PND) et du Plan d’Actions Prioritaires (PAP) 2024-208, ont démarré ce mardi. Une organisation du travail entre l'Etat, la société civile, les partenaires Techniques et financier et qui va durer 6 mois.


La cérémonie lancement a été présidée par madame le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération du Sénégal. Dans son discours d'ouverture, Oulimata Sarr a déclaré que l'objectifs de cet atelier est de s’accorder sur l’organisation du travail pour une duré environ six (06) mois. *

A cet égard, quatre (04) commissions suivantes ont été mises en place : la  Transformation structurelle de l’économie et croissance, le Capital humain, le Gouvernance, paix et sécurité et enfin le financement de l’économie.

Madame la ministre  de laisser entendre que la rencontre conduit de la manière la plus inclusive possible, avec la participation de l’ensemble des forces vives de la nation : la société civile, le secteur privé, les universitaires et chercheurs, les partenaires techniques et financiers, les administrations centrales et territoriales, etc.

Elle permette de poser les conditions de réussite du passage vers un nouveau modèle économique marqué d’une part, par le démarrage de l’exploitation de ressources pétrolières et gazières et d’autre part, par le contexte de mise en œuvre de la Zone de Libre-échange continental africaine.

Elle permet aussi de consolider les acquis, de renforcer l’alignement en rapport avec la Vision 2050 de la CEDEAO, les Agendas 2030 des Nations-Unies et 2063 de l’Union africaine et d’évaluer et de dégager des perspectives en matière d’intégration des questions et thématiques transversales...  

En cela, ajoute le ministre, les quatorze (14) commissions régionales mises en place, sous la supervision des Gouverneurs, afin de mieux adresser les aspirations et préoccupations des territoires, conformément à l’Acte III de la Décentralisation.



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies