Connectez-vous S'inscrire

AFRIQUE : 12 milliards FCFA de l’AECF pour financer les entreprises promouvant les systèmes solaires domestiques


Rédigé le 25 Avril 2019 à 15:26 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Avril 2019 - 19:39


(Equonet-Dakar) - L'African entreprise challenge fund (AECF), en partenariat avec le gouvernement du Royaume-Uni, a lancé le concours « Household Solar Round 2», doté de 16 millions de livres sterling (plus de 12 milliards FCFA), annonce un communiqué.


Le concours vise à accélérer l'accès des ménages ruraux pauvres aux systèmes solaires domestiques transformateurs en Éthiopie, en Somalie, au Ghana, au Nigéria et au Sénégal. 
 
1 personne sur 7 vit dans la pauvreté énergétique et est obligée d'allumer sa vie avec des bougies, du kérosène et des piles. «La demande croissante d'électricité, le coût élevé de la production d'électricité et l'approvisionnement limité en électricité des zones rurales d'Afrique subsaharienne constituent un récit qui se répète constamment à travers le continent», a déclaré le Dr Christian Rogg, chef du bureau du DFID en Éthiopie. «Bien que la situation persiste, les initiatives visant à promouvoir les systèmes solaires domestiques par le biais du secteur privé ont commencé à offrir des solutions abordables aux communautés rurales en matière d’éclairage et d’utilisation économique.»
 
En Éthiopie, environ 11 millions de ménages ruraux n’ont pas accès à l’électricité, ce qui rend le marché hors réseau attrayant pour le secteur privé.
 
Dans son discours, Frehiwot Woldehanna, ministre d’Etat chargé de l’Eau, de l’Irrigation et de l’Electricité, a déclaré: "Nous sommes déterminés à travailler avec AECF et le DFID pour aider les entreprises à fournir un accès à l’électricité à nos populations rurales. Une croissance rapide et un développement production, fourniture et efficacité de l'énergie. Sans un approvisionnement en énergie adéquat et fiable, aucune industrialisation, aucune augmentation de la valeur agricole, la création d'emplois, une croissance économique durable n'est possible. " 
 
Le financement REACT Household Solar-Round Two fournira une combinaison de prêts sans intérêt, de subventions remboursables et d'assistance technique au secteur privé. En tant que composante essentielle du programme Africa Clean Energy (ACE), le concours vise à accroître l'offre de systèmes domestiques sur les marchés ruraux à des coûts abordables, facilitée par des modèles de financement novateurs, des modèles de fonctionnement et de distribution tels que PAYGO et des interventions de microfinancement. 
 
«Les énergies renouvelables ne fournissent que 18% de la capacité actuelle de production d’électricité de l’Afrique. Par conséquent, le développement d’alternatives hors réseau pourrait créer de nombreuses autres opportunités et transformer des millions de vies. Les systèmes solaires domestiques sont une solution simple qui ne figure pas dans les statistiques macro-économiques, mais qui ont la capacité de transformer la vie de millions d'écoliers », a déclaré Daniel Ohonde, directeur général de l'AECF.
 
Au cours des sept dernières années, AECF a financé des projets privés. Les entreprises du secteur qui tirent parti des atouts du marché, tels que les réseaux et services de données mobiles, les systèmes de paiement mobiles, les réseaux de microfinance en croissance et l'appréciation des garanties sociales pour accélérer l'accès aux systèmes solaires domestiques en Afrique subsaharienne rurale. 
 
«Avec REACT Household Solar Round One qui investit 7 millions USD dans 10 sociétés réparties dans 4 pays, les fonds supplémentaires alloués à la deuxième ronde permettront à AECF de continuer à investir dans des entreprises du secteur privé afin de mettre au point des modèles commerciaux permettant d'accélérer l'accès à des systèmes solaires transformateurs aux marchés ruraux d’Afrique subsaharienne », Daniel Ohonde, PDG d’AECF.
 
Pour postuler, allez à : http://aecfafrica.org/pt-pt/portfolio/renewable-energy/household_solar  
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 31 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 31 Juillet 2019, le Conseil des ministres. Les questions relatives à la sécurité, les eaux pluviales, la Tabaski et l'exportation des produis agricoles, en particulier l'arachide ont été abordées.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 24 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles le Président de la République a pris les décisions de nomination suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

En Afrique australe, les 13 milliards de dollars investis par la Banque africaine de développement donnent de solides résultats

(Equonet-Dakar) - Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a déclaré, à l’ouverture du 39ème sommet ordinaire de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), que les 13 milliards de dollars américains investis par la Banque en Afrique australe depuis 2012 produisaient de solides résultats, rapporte un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.