Connectez-vous S'inscrire

CISSAGRO SA : plus de 19 milliards investis pour l'autonomisation des femmes de Kaolack


Rédigé le 6 Juillet 2018 à 12:52 | 0 commentaire(s) modifié le 6 Juillet 2018 - 12:58


CISSCORP HOLDING INTERNATIONAL, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour les populations et le PADESS, ont effectué une visite inaugurale du projet CISSAGRO, ce jeudi à Kaolack et précisément à KABATOKI. Un investissement d’une hauteur de 19 milliards 500 millions de francs CFA, pour la construction d’un complexe agro-alimentaire. Le projet permet de relever le niveau des revenus des groupements de femmes et contribue à la capture du Dividende Démographique dans la région.


Le Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) en partenariat avec CISSCORP Holding International, ont effectué une visite inaugurale au complexe agro-alimentaire de la société CISSAGRO SA à Kaolack.

Selon Mabingué Ngom, le Directeur Régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre : « Il s’agit d’une initiative privée d’un Sénégalais, le président de CISSCORP qui a lancé une très bonne initiative qui s’appelle CISSAGRO. Pour moi, c’est une initiative qui vise à valoriser le capital féminin à Kaolack. Il s’agit d’un investissement d’une valeur de 19 milliards ½ de F CFA».
 
Pour M. Ngom, « c’est quelque chose de très appréciable de pouvoir insérer dans les structures économiques, dans une ville comme Kaolack, l’exploitation, la transformation et la commercialisation de produits locaux avec une marque locale. En démultipliant de telles initiatives, nous avons l’espoir que la vie à kaolack sera rose, mais aussi au Sénégal ».
 
Le président de Cisscorp Holding International, de préciser : « l’objectif de cette visite est d’initier une réflexion sur des pistes de collaboration entre CISSAGRO SA, un projet qui ambitionne d’employer directement 3 000 femmes de la région et l’UNFPA en vue de renforcer l’autonomisation des femmes de la région grâce aux revenus dont elles pourraient bénéficier. CISSAGRO SA a d’autres projets, une huilerie que nous somme en train de préparer et une usine d’eau et une ferme de 20 hectares, sur lesquels nous travaillons, pour permettre à CISSAGRO d’être une machine industrielle ».
 



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets





Facebook