Connectez-vous S'inscrire

DETTES DES ETABLISSEMENTS PRIVES D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Le ministre Mary Teuw Niane assure que les sommes sont dans le circuit


Rédigé le 19 Février 2018 à 09:36 | 0 commentaire(s) modifié le 19 Février 2018 - 09:41


Alors que les établissements privés d’enseignement supérieur (Epes) qui ont des milliers de bacheliers orientés par l’Etat dans leur structure tirent la langue du fait d’une dette que les membres estiment à plus 16 milliards de francs cfa , le ministre de tutelle promet que la dette sera bientôt payée.




Mary Teuw Niane veut que les étudiants orientés par l’Etat dans les établissements privés et qui sont sevrés de cours, depuis le 12 février passé du fait d’une dette que les écoles réclament à l’Etat, continuent à bénéficier des enseignements. Ce weekend, alors qu’il assistait à une rencontre de l’amicale de la faculté de droit, il a juré que l’argent est dans le circuit, demandant aux établissements de reprendre les cours.  «Le gouvernement du Sénégal va s’acquitter de toutes les dettes. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation a engagé déjà 5 milliards qui sont dans le circuit pour le paiement des dettes. Ce sont nos partenaires et nous pensons que nous sommes ensemble.

 Qu’ils puissent reprendre les cours et le travail comme ça toujours été le cas. Je les encourage et je leur dis que la décision d’envoyer les étudiants dans le privé est une décision du président de la République. Il peut arriver des moments difficiles mais ces moment difficiles sont toujours dépassés», a dit Mary Teuw Niane.  Il rappelle qu’actuellement, il y a 40 108 bacheliers orientés dans le privé par l’Etat depuis 2013. 

Avec lejecos



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).