Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Éthiopie : les exportations d’électricité ont rapporté plus de 81 millions de dollars en une année


Rédigé le 24 Juillet 2018 à 11:06 | 0 commentaire(s) modifié le 24 Juillet 2018 - 16:37


Grâce à son ambitieux plan énergétique, l’Ethiopie continue d’émerger comme une puissance continentale. Bien qu’elle soit en cours de déploiement, la stratégie rapporte déjà des recettes tirées de l’exportation de l’électricité vers les pays voisins.


Éthiopie : les exportations d’électricité ont rapporté plus de 81 millions de dollars en une année
Le compte est presque bon pour le gouvernement éthiopien. Selon les chiffres que vient de publier le ministère de l'Eau, de l'irrigation et de l'énergie, la vente de d'électricité a rapporté quelques 81,6 millions de dollars US au cours de la période allant de juillet 2017 à juillet 2018, correspondant à l'année fiscale légale en Ethiopie. Cette somme a été générée par la vente de 1,466 milliard de kilowattheures vendus à deux pays voisins, le Soudan pour 47,5 millions et Djibouti pour 34,1 millions de dollars. C'est certes moins que les 1,512 milliard de kilowattheures d'électricité initialement prévus et qui auraient dû rapporté 86,62 millions de dollars, mais le pays n'est pas loin de son objectif.
Ces résultats confirment surtout le succès de la stratégie de développement des énergies notamment renouvelables dont s'est doté le pays avec en ligne de mire, de se positionner en puissance régionale pour la vente d'électricité. En janvier dernier déjà, le ministère de l'Energie avait annoncé que sur les six derniers mois, l'exportation d'électricité a rapporté 35,06 millions de dollars, provenant de la vente de 100 MW d'électricité au Soudan, 70 MW à Djibouti et 10 MW au Kenya. Les recettes à l'export pour le secteur de l'énergie vont d'ailleurs s'accroître avec la mise en service de la ligne de 1 045 km et disposant d'une capacité de transport de 2 000 MW, actuellement en construction entre l'Ethiopie et le Kenya.

 

Puissance énergétique régionale

L'Ethiopie poursuit donc sa marche vers l'indépendance énergétique grâce à son ambitieux plan d'accélération économique qui fait du développement du secteur énergétique, un pilier stratégique. «L'exportation de l'énergie fait partie du plan national d'intégration économique régional qui repose sur le développement du secteur énergétique» se plait à confirmer aux médias, Bizuneh Tolcha, le directeur des relations publiques et de la communication du ministère éthiopien de l'eau, de l'irrigation et de l'énergie.
Grâce à son plan, "lumière pour tous", le pays est en train de devenir une véritable puissance énergétique régionale avec le lancement d'infrastructures énergétiques qui visent à augmenter la capacité de production nationale d'électricité de 4300 MW actuellement à 17300 MW d'ici 2020. Avec le soutien d'entreprises chinoises qui investissent massivement dans le secteur, plusieurs projets sont en cours notamment la ligne de transmission électrique de haute tension qui transportera l'énergie produite par le barrage hydraulique de 6450 MW, «le Barrage de la Renaissance», lui-aussi actuellement en construction sur le Nil Bleu. C'est le cas également des projets de fermes éoliennes Adama d'une puissance de 51 MW et Adama II qui disposera de 153 MW ainsi que du projet hydraulique de Tekeze de 300 MW. De quoi permettre le taux d'accès à l'électricité des populations mais aussi servir de base pour l'émergence du pays comme une plateforme manufacturière pour l'industrie légère et permettre au pays d'accéder au rang d'économie à revenus moyens à l'horizon 2025.
 
la rédaction



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).