Connectez-vous S'inscrire

Gabriel Fal préconise l'émission de "Diasporas bonds" pour orienter l’épargne des émigrés


Rédigé le 20 Mars 2018 à 12:26 | 0 commentaire(s) modifié le 20 Mars 2018 - 12:31



C’est la conviction de Gabriel Fal. Il l’a fait savoir dans sa dernière tribune parue dans le numéro Jeune Afrique du 18 au 24 mars 2018. 
Le Président de CGF Bourse et de CGF Gestion préconise ainsi l'émission de "Diasporas bonds", types "d'emprunts obligataires émis par un gouvernement et destinés à être souscrits par ses ressortissants d'origine résidant à l'étrangers". 
Selon lui, la structuration d'un "Diaspora bonds" avec les possibilités offertes aux Etats qui pourraient être intéressés par cette forme de levée de fonds, avec quelques exemples d'opérations bien réussies, d'autres ayant connu peu de succès. 
Son invite sonne comme une solution face à l’utilisation peu fructueuse du transfert des migrants africains qui, aujourd’hui, titille voir dépasse le niveau de l’Aide publique au Développement (Apd). 
M. Fal a brandi les estimations de la Banque mondiale selon lesquelles, le montant global transféré par les émigrés en 2016, s’élève à 590 milliards de dollars, dont 450 milliards de dollars vers les pays en développements. 
A l’en croire, les émigrés africains qui sont au nombre de 140 millions d'individus, ont transféré vers leur pays d'origine, chaque année, 55 milliards de dollars et que le Nigéria absorbant le plus gros montant avec 21 milliards de dollars, soit plus de 38% des mouvements. 
Malgré leur volume important, souligne-t-il, ces transferts sont basés essentiellement sur la solidarité familiale et sur des objectifs individuels suivant une forme d'investissement ou d'épargne, en particulier dans l'immobilier. 
 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).