Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

L'Egypte satisfait le FMI et rehausse de 75% les prix du gaz à usage domestique


Rédigé le 23 Juillet 2018 à 10:41 | 0 commentaire(s) modifié le 23 Juillet 2018 - 10:49


Les consommateurs Égyptiens devront débourser 75% de plus pour se procurer le gaz à usage domestique et commercial à partir du 1er août 2018, selon une déclaration officielle des autorités du Caire. Le pays applique ainsi une dernière mesure de son programme d'austérité imposé par le FMI.


L'Egypte satisfait le FMI et rehausse de 75% les prix du gaz à usage domestique

Les consommateurs Égyptiens dont un grand nombre peine à joindre les deux bouts ne sont pas au bout de leur peine. Le gouvernement a annoncé ce samedi 21 juillet, une augmentation de 75% du prix du gaz naturel à usage domestique et commercial. C'est la dernière mesure d'un programme d'austérité dicté par le FMI. En effet, le pays a signé avec l'institution de Bretton Woods, un programme de prêts de 12 milliards de dollars en 2016 pour attirer les investisseurs et relever l'économie durement touchée par les troubles liés au printemps arabe de 2011. La hausse annoncée fait suite à celle des prix du carburant, de l'électricité et des transports publics, qui a valu au pays des pharaons des encouragements du FMI, en mai 2018.

La déclaration gouvernementale publiée dans le journal officiel précise qu'à partir du 1er août, le prix de la consommation d'un maximum de 30 mètres cubes de gaz sera fixé à 0,175 livre égyptienne (0,0098 dollar) par mètre cube, contre 0,100 livre actuellement. Le prix de consommation entre 30 et 60 mètres cubes sera fixé à 0,250 livres, en hausse de 0,175 livres, tandis que la consommation de plus de 60 mètres cubes sera facturée à 0,300 livres. Dans sa déclaration, le gouvernement égyptien n'a pas donné d'informations sur la période sur laquelle s'appliquent ces niveaux de consommation. Mais les spécialistes en déduisent que la taxation concerne la période de facturation habituelle, qui est mensuelle en Egypte.
 

Des mesures douloureuses mais efficaces

Les hausses de prix dans le cadre du programme triennal du FMI ont contribué à faire monter le taux annuel d'inflation de la consommation urbaine en Égypte à 14,4% en juin. Les analystes estiment que l'impact de la réduction des subventions à l'énergie va se répercuter aussitôt sur les différents secteurs de l'économie Égyptienne. Selon le FMI, ces réformes sont certes douloureuses, mais efficaces pour renouer avec la croissance«L'Egypte commence à récolter les fruits de son ambitieux programme de réformes économiques qui était politiquement difficile»a commenté Subir Lall, chef de la mission du FMI, au mois de mai dernier, à la suite d'une visite de travail de deux semaines des équipes du FMI dans ce pays nord-africain.

 

la tribune d'Afrique

la rédaction



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).