Connectez-vous S'inscrire

La BERD prête 100 millions de livres turques à Hayat Varlik


Rédigé le 18 Février 2019 à 16:33 | 0 commentaire(s) modifié le 18 Février 2019 - 17:09


(Equonet-Dakar) - La Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) prête 100 millions de livres turques à Hayat Varlik, première société de droit turc dans le secteur des stocks première société de gestion de prêts non performants de Turquie, annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


 «Afin d'aider la Turquie à faire face à l'augmentation des prêts improductifs (NPL) dans son secteur bancaire, la BERD soutient la principale société de gestion de NPL du pays, Hayat Varlik», souligne le texte.

«La Banque accorde un prêt de 100 millions de livres turques pour soutenir les activités de la société et permettre à Hayat d’acheter de nouveaux portefeuilles en difficulté auprès des banques locales et d’autres institutions financières», poursuit-il.

Le secteur bancaire turc, souvent considéré comme un pilier de l’économie du pays, subit des tensions consécutives à la dépréciation de la lire et à un net ralentissement de l’économie. 

La BERD estime qu’une augmentation des prêts improductifs peut affecter le coût de financement et la rentabilité des banques, ainsi que leur capacité à prêter à l'économie réelle.

«L'augmentation de la capacité de Hayat Varlik à acquérir et à gérer des prêts non performants aidera à assainir les bilans des banques et à libérer leur capacité de nouveaux prêts. Cela contribuera également à la création d'un marché des créances improductives fort et efficace dans le pays», indique le communiqué.

La BERD est actionnaire à hauteur de 12 pour cent de Hayat Varlik et a déjà investi un total de 76 millions de TL (l'équivalent de 12,3 millions d'euros) dans sept émissions d'obligations émises par la société. La Banque a également accordé à la société 120 millions de TL de prêts et mobilisé un financement parallèle de 60 millions de TL auprès d’ICBC Turquie.  

La Banque, investisseur institutionnel de premier plan en Turquie, a investi plus de 11 milliards d'euros dans 283 projets en Turquie depuis 2009, principalement dans les domaines de l'énergie durable, de l'amélioration des infrastructures, du renforcement de la compétitivité du secteur privé, de l'approfondissement des marchés des capitaux et des devises locales et la promotion de l'inclusion régionale et des jeunes et de l'égalité des sexes. La très grande majorité des investissements de la BERD en Turquie concerne le secteur privé.

L'année dernière, la BERD a investi plus d'un milliard d'euros en Turquie, dont un tiers (331 millions d'euros) a été étendu en monnaie locale.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 22 mai 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 22 MAI 2019, le Conseil des ministres.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 22 mai 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Appel à la résolution des problèmes d’endettement de l’Afrique

(Equonet-Dakar) - Des pays africains appellent à résoudre les problèmes d’endettement lors d’une consultation avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale (BM), annonce un communiqué de l’institution transmis à Equonet.


Actu d'Europe

Les PME tirent la croissance de l’emploi

(Equonet-Dakar) - Les PME tirent la croissance de l’emploi, mais il faut renforcer les investissements dans les compétences, l’innovation et la technologie pour augmenter les salaires et la productivité, estime l’OCDE.