Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Les précisions de la Centif sur le cas de Cheikh Adjibou Soumaré


Rédigé le 31 Juillet 2018 à 19:40 | 0 commentaire(s) modifié le 1 Août 2018 - 19:25



(Ecofinance.sn - Dakar) - Dans un communiqué de presse transmis à Ecofinance.sn, la Cnetif réagit à la publication du quotidien ‘’L’Observateur’’ de ce mardi 31 juillet 2018. «La Centif porte à l’attention de qui de droit qu’elle n’a reçu ni de déclarations d’opérations suspectes, ni été saisie pour mener des investigations au sujet de Monsieur Cheikh Hadjibou Soumaré», précise le texte. Et d’ajouter : «Par conséquent, l’information donnée par le journal est dénuée de tout fondement».

«La Centif dont les missions sont encadrées par la loi, est chargée de recevoir et de traiter les déclarations d’opérations suspectes faites par des personnes assujetties, limitativement désignées», rappelle le communiqué.

«A ce titre, elle est dotée d’un pouvoir de décision autonome sur les affaires liées au  blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme. Ce pouvoir se traduit notamment par le traitement des déclarations qui sont communiquées à la Centif de manière confidentielle et sans interférence aucune», poursuit la même source.

Dans son édition n° 4453 du 31 juillet 2018, le journal «L’Observateur» a titré, à la Une : « La Centif activée pour une enquête sur les biens de l’ex-Premier Ministre». Dans un article à la page 3 signé par Mamadou Seck et intitulé «Cheikh Hadjibou Soumaré dans le collimateur de la Centif», le journal affirme que «l’Etat a activé la Centif pour fouiller dans le portefeuille de l’ancien Président de la Commission de l’Uemoa.»
Papa Souleymane Seck



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).