Connectez-vous S'inscrire

Les prix des produits alimentaires diminuent légèrement en juillet, selon la Fao


Rédigé le 1 Août 2019 à 17:31 | 0 commentaire(s) modifié le 2 Août 2019 - 12:04


(Equonet-Dakar) - Les prix mondiaux des produits alimentaires ont connu une légère baisse en juillet, une situation qui s'explique par la faiblesse des prix des céréales, des produits laitiers et du sucre, qui a notamment permis de compenser les prix de la viande et des huiles.


L'Indice FAO des prix des produits alimentaires  - un indice pondéré par les échanges commerciaux permettant de suivre l'évolution mensuelle des principaux groupes de produits alimentaires - a affiché une moyenne de 170,9 points en juillet 2019, soit en baisse de 1,1 pour cent par rapport à son niveau de juin mais en hausse de 2,3 pour cent par rapport à l'année dernière au même moment.

L'Indice FAO du prix des céréales a baissé de 2,7 pour cent depuis juin mais a augmenté de 4,1 pour cent par rapport à son niveau enregistré en juillet 2018. Cette baisse s'explique par la faiblesse des prix du maïs et du blé dû entre autres aux larges stocks disponibles à l'exportation.

L'Indice FAO des prix de l'huile végétale a augmenté de 0,8 pour cent en juillet grâce à la légère hausse des prix de l'huiles de soja et de l'huile de tournesol qui a permis de compenser la baisse de la valeur de l'huile de palme. La baisse de la valeur de l'huile de palme est en grande partie due à l'augmentation saisonnière de la production agricole en Asie du Sud-Est et à la faiblesse de la demande en importations.

L'Indice FAO des prix de la viande a augmenté de 0,6 pour cent depuis juin, marquant ainsi une nouvelle hausse pour le sixième mois d'affilée.

Les prix de la viande ovine et bovine ont de nouveau augmenté en juillet, stimulés par une forte demande en importations en provenance d'Asie et par la réduction des stocks dans la région océanique due à une baisse saisonnière. D'un autre côté, les prix de la viande porcine ont légèrement baissé après quatre mois de hausse, en raison de larges stocks disponibles à l'exportation au Brésil et aux Etats-Unis.

L'Indice FAO des prix des produits laitiers a baissé de 2,9 pour cent depuis juin, marquant ainsi sa seconde baisse consécutive en l'espace de deux mois. Une situation qui s'explique par une baisse des cotations pour le beurre, le fromage et le lait entier en poudre.

L'Indice FAO des prix du sucre a baissé de 0,6 pour cent depuis 2019 en raison de prévisions faisant état de rendements plus importants de canne à sucre en Inde, le plus important producteur de sucre au monde. Les prix mondiaux se sont partiellement stabilisés grâce au renforcement de la monnaie brésilienne, le real, face au dollar américain, une situation qui devrait avoir pour effet de diminuer les exportations en provenance du Brésil, plus grand exportateur de sucre au monde.
 
Equonet




Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 15 janvier 2020, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 15 janvier 2020 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Burkina Faso : le solde de la balance des paiements ressort excédentaire de 116.286 millions au titre de l’année 2018

(Equonet-Dakar) - Le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 116.286 millions au titre de l'année 2018, après 246.976 millions un an plus tôt, indique le rapport annuel de la Balance des paiements et position extérieure globale du pays publié aujourd’hui. .


Actu d'Europe

Le Japon en tête des 30 premiers pays en termes de dette nationale par citoyen

(Equonet-Dakar) - Le Japon, avec une population de 126 847 639 habitants, a désormais la dette nationale la plus élevée par citoyen. Les données recueillies et calculées par LearnBonds.com montrent que chaque ressortissant japonais doit 89 525,51 $ de la dette nationale de 11,4 billions de dollars.