Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : Sonatel n’est pas candidate pour l’attribution de fréquences 4G


Rédigé le 20 Janvier 2016 à 14:38 | 0 commentaire(s) modifié le 20 Janvier 2016 - 22:43


Ecofinance.sn (Dakar) - Sonatel soutient n’avoir pas déposé de candidature pour l’appel public à candidatures pour l’attribution de fréquences 4G.


Sonatel n'exploitera la 4G compte tenu des conditions qu'elle juge défavorables.
Sonatel n'exploitera la 4G compte tenu des conditions qu'elle juge défavorables.
Il ne faut pas compter sur la Société nationale de télécommunication du Sénégal (Sonatel) pour disposer de la 4G dans votre téléphone mobile. Le 1ier opérateur sénégalais de télécom a jugé inutile de déposer sa candidature pour l’attribution de fréquences 4G. Dans un communiqué de presse transmis mardi à Ecofinance.sn, la société explique les raisons.
 
«Sonatel a décidé de ne pas déposer d'offres compte tenu des conditions qui ne permettent pas de créer de la valeur pour l'entreprise et l'ensemble des parties prenantes au vu du benchmark effectué», déclare-t-elle.
 
A titre d’exemple, elle cite quelques pays pour justifier sa décision.
 
«Par exemple au Maroc, 2 des 3 opérateurs ont payé l’équivalent de 30 milliards  FCFA alors que ce pays est 2,5 fois plus peuplé que le Sénégal et 3,5 fois plus riche. Sous ce rapport, le prix total des licences 4G au Sénégal serait évalué autour de  14,5 milliards FCFA», a-telle fait savoir.
 
«De même, en Guinée Bissau, le groupe Sonatel, par le biais de sa filiale Orange Bissau, a pu acquérir les licences 3G et 4G pour un montant de  2 milliards de francs CFA au mois de décembre dernier», a-t-elle ajouté.
 
Sonatel tient à rappeler que, suite à l’autorisation que l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) avait bien voulu lui donner en 2013, elle a pu dérouler avec succès sur le plan technique, une phase pilote de 14 mois  qui s’est terminée le 31 mars 2015.
 
Elle réaffirme son fort intérêt pour la technologie 4G et sa volonté de la développer au plus vite au Sénégal.

«Sonatel, opérateur historique au Sénégal, défend depuis plus de 30 ans des valeurs dont l’éthique et la transparence et reste engagé aux côtés de l’Etat pour l’émergence numérique du Sénégal», souligne le communiqué.
 
L’Artp) a lancé un appel public à candidatures pour l’attribution de licences et de fréquences autorisant l’utilisation des technologies mobiles 4ième Génération en vue de l’exploitation de réseaux publics de télécommunications 4G au Sénégal. La date limite de dépôt était fixée au lundi 18 janvier 2016.
 
Yaye Rokhaya NDIAYE



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.