Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : l'Asutic indignée contre la décision du collège de l'Artp sur l'amende Sonatel


Rédigé le 18 Septembre 2016 à 21:26 | 0 commentaire(s) modifié le 19 Septembre 2016 - 23:50


Ecofinance.sn (Dakar) - La décision du collège de l'Artp sur l'amende contre Sonatel suscite l'indignation de l'Asutic.


Le logo de l'Association sénégalaise des utilisateurs des technologies de l'information et de la communication (Tic)
Le logo de l'Association sénégalaise des utilisateurs des technologies de l'information et de la communication (Tic)
La décision du Collège de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) de ramener de 13, 959 milliards à 1, 5 milliard l’amende contre la SONATEL n’emporte guère l’adhésion de l’Association sénégalaise des utilisateurs des TIC (ASUTIC).

Loin s’en faut, l’ASUTIC semble même être très remontée contre l’issue du recours gracieux introduit par la société des télécommunications après la notification de l’amende.

Dans un communiqué, l’ASUTIC déclare que «l’on se pose des questions quant aux motifs de cette grave décision […]».

Pour l’association, «la première observation importante à faire sur la forme est que le recours gracieux introduit par la Sonatel auprès du Collège de régulation n’est nullement recevable».
 
«En effet, la Sonatel ne peut se prévaloir de l’article 149 alinéa 1er du Code des Télécommunications de 2011 car les décisions de l’ARTP portant sanctions, comme celle infligée à la Sonatel, sont traitées par l’article 108 alinéa 3 ­du code de 2011», relève-t-elle.
 
«Ainsi, fort des compétences que lui confère l’article 127 alinéa 3 du Code des Télécommunications de 2011, le collège de régulation de l’ARTP devait déclarer irrecevable le recours gracieux de la Sonatel», ajoute-t-elle.
 
De l’avis de l’ASUTIC, le Collège de régulation de l’ARTP «aurait dû rapporter tout bonnement sa décision de sanction».

Elle évoque une «violation flagrante de la loi» et exige l’annulation de cette décision illégale par le Collège de régulation de l’ARTP.
 
Dans sa décision, le collège de l’ARTP estime que «le respect par Sonatel des dispositions du décret est effectif avant la notification lui infligeant une pénalité’’.
 
Dès lors, il juge qu’ «il est équitable de réduire le montant de celle-ci, surtout que de réelles difficultés techniques de mise en œuvre des dispositions du décret ont pu au moins en partie, justifier le retard accusé».

« Par conséquent, au lieu de 13 milliards 959 millions de francs Cfa, l’opérateur historique devra verser dans les caisses du Trésor public seulement, 1 milliard 500 millions de francs.» 



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.