Connectez-vous S'inscrire

Un partenariat renforcé entre l'Union européenne et le Sénégal en faveur de l'action climatique


Rédigé le 22 Juillet 2019 à 16:14 | 0 commentaire(s) modifié le 23 Juillet 2019 - 11:57


(Equonet-Dakar) - L'Union européenne et le Sénégal viennent de mettre en place un programme qui permettra d'accompagner le ministère de l'Environnement et du Développement durable dans la mise en œuvre de plans de gestion intégrée dans plusieurs régions côtières, en tenant compte de façon prioritaire des enjeux environnementaux et climatiques.


Ainsi, plus de 5,3 millions d'euros (soit près de 3,5 milliards de Francs CFA) ont été mobilisés pour œuvrer à la mise en place d'une gestion intégrée des zones côtières à l'échelle nationale. Cette contribution européenne, qui s'inscrit dans le cadrede l'Alliance mondiale contre le changement climatique (AMCC+), est matérialisée aujourd'hui par la signature de la convention de financement, en présence du ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, ainsi que des directeurs généraux de la Commission européenne à l'Environnement et à la Coopération internationale et au Développement, Daniel Calleja et Stefano Manservisi.
 
Cette cérémonie intervient dans le cadre de la conférence régionale de haut niveau pour l'économie circulaire, les industries vertes et les emplois en Afrique de l'Ouest, qui se tient les 22 et 23 juillet 2019 au CICAD de Diamniadio.
 
Par ailleurs, un appel à proposition sera lancé en fin d'année pour mener des actions issues des communautés de base, de la société civile et du secteur privé visant à améliorer les conditions de vie des populations par la mise en place d'activités respectueuses de l'environnement, durables et augmentant leur résilience face aux effets néfastes du changement climatique.
 
Irène Mingasson, ambassadrice et Cheffe de la délégation de l'Union européenne au Sénégal a déclaré à l'occasion de cet évènement: "L'action climatique est au cœur du partenariat entre l'Union européenne etle Sénégal, qui est un allié de poids sur la scène internationale dans le cadre des grandes conférences environnementales.Je me réjouis vivement du lancement de ce projet, qui est particulièrement inspirant et innovant puisqu'il combine un important appui institutionnel pour le renforcement des capacités des acteurs publics, et des activités menées sur le terrain au bénéfice des populations. Il s'agira notamment d'actions de reforestation, de restauration des mangroves ou d'activités génératrices de revenus comme l'écotourisme. La création d'emplois pour les jeunes sera également au centre de ce projet."
 
La zone côtière au Sénégal représente un capital environnemental, économique, social et culturel essentiel pour le développement du pays. La majorité de la population du pays se concentre sur ses 700 kilomètres de façade maritime, de la Casamance à l'embouchure du fleuve Sénégal.
 
Les zones côtières font face à de graves menaces, qui sont aggravées par le changement climatique, notamment à travers l'élévation du niveau de la mer, l'acidification des océans et la généralisation des épisodes climatiques extrêmes (sécheresses et inondations).
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.