Connectez-vous S'inscrire

Un rapport de la FAO analyse la situation des végétaux, des animaux et des micro-organismes


Rédigé le 8 Février 2019 à 10:44 | 0 commentaire(s) modifié le 9 Février 2019 - 13:52


(Equonet-Dakar) - La FAO présente son dernier rapport relatif à l’état de la biodiversité mondiale pour l’alimentation et l’agriculture.


Le 15 février 2019, à 11 heures, la FAO présentera en avant-première aux journalistes son rapport sur l’état de la biodiversité mondiale pour l’alimentation et l’agriculture dont la diffusion est prévue pour le 22 février prochain, annonce un communiqué de presse reçu à Equonet.

Ce rapport intitulé “The State of the World’s Biodiversity for Food and Agriculture” est le premier du genre à analyser la situation des végétaux, des animaux et des micro-organismes qui soutiennent la production alimentaire et agricole au triple plan génétique, des espèces et de l’écosystème.
 
La biodiversité pour l'alimentation et l'agriculture comprend des plantes et des animaux aussi bien sauvages que domestiqués qui fournissent des aliments, de la nourriture pour animaux, du carburant et des fibres ainsi que la «biodiversité associée» - la myriade d'organismes qui soutiennent la production alimentaire (abeilles et autres pollinisateurs; plantes, animaux et micro-organismes contribuant à la purification de l'eau et de l'air, à la lutte contre les maladies des cultures et du bétail et à la fertilité des sols). Le rapport examine tous ces éléments.

«La biodiversité pour l'alimentation et l'agriculture est la base de nos systèmes alimentaires. Elle rend les systèmes de production et les moyens de subsistance plus résilients face aux chocs et au stress, y compris les effets du changement climatique et elle est essentielle pour accroître la production alimentaire face aux besoins croissants tout en limitant les impacts négatifs sur l'environnement», souligne le texte.

Le rapport a été préparé par la FAO sous la direction de la Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture, unique organe intergouvernemental permanent qui traite spécifiquement de la diversité biologique pour l'alimentation et l'agriculture. Il s’appuie sur l'analyse de données mondiales, y compris des données fournies spécifiquement pour ce rapport par 91 pays.

Le coordonnateur du rapport, le secrétaire de la Commission des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture et des experts de la FAO en forêt et pêche présenteront le rapport et répondront aux questions des journalistes.
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 31 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 31 Juillet 2019, le Conseil des ministres. Les questions relatives à la sécurité, les eaux pluviales, la Tabaski et l'exportation des produis agricoles, en particulier l'arachide ont été abordées.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 24 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles le Président de la République a pris les décisions de nomination suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Pme toulousaine Bonici signe une master-franchise avec le togolais Sodigaz

(Equonet-Dakar) - Avec 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 et une croissance de près de 300 pour cent en trois ans, l’entreprise toulousaine Bonici poursuit sa stratégie d’expansion à la conquête de nouveaux territoires, annonce-t-elle dans un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.