Connectez-vous S'inscrire

Une meilleure gouvernance est la clé d'une croissance soutenue dans les économies émergentes, selon un nouveau rapport


Rédigé le 19 Novembre 2019 à 13:35 | 0 commentaire(s) modifié le 20 Novembre 2019 - 09:38


(Equonet-Dakar) - Les pays émergents devraient tirer des avantages économiques et sociaux importants des améliorations de la gouvernance, indique la Banque pour la reconstruction et le développement (BERD) dans un nouveau rapport qui avertit que tout «dividende de la gouvernance» pourrait être difficile à atteindre sans résolution, leadership et vision.


Dans son rapport de transition 2019-2020:  Meilleure gouvernance, meilleures économies  , la BERD indique que les pays de la BERD ont réalisé des progrès significatifs depuis les années 90 grâce à des améliorations de l'état de droit, de l'efficacité du gouvernement et de la qualité des services publics. systèmes de réglementation.

De nombreuses économies de la BERD ont surperformé des marchés émergents comparables. Cependant, le rythme des améliorations s'est ralenti ces dernières années et l'écart de gouvernance par rapport aux économies avancées reste important.

Dans une préface du rapport, Beata Javorcik, économiste en chef à la BERD, a déclaré: «L'amélioration de la gouvernance aux niveaux des pays, des régions et des entreprises peut apporter un dividende économique et social important. Pour obtenir ce dividende, les gouvernements nationaux, les dirigeants régionaux, les gestionnaires et les entrepreneurs devront faire preuve de résolution, de vision et de leadership. »

Le rapport indique clairement que l'échec de la gouvernance a un prix. L'absence de bonne gouvernance entraîne une imprévisibilité qui décourage l'investissement. Cela entraîne une baisse de la compétitivité liée au coût de la corruption et un terrain de jeu inégal qui favorise les personnes ayant des liens avec les élites dirigeantes et défavorise les autres.

L'inégalité croissante résultant d'une gouvernance inadéquate a engendré un «sentiment général d'injustice et de désillusion vis-à-vis de la politique», indique le rapport. Une telle insatisfaction est également une cause d'émigration.

Si les défaillances de la gouvernance ont un impact négatif tangible, le rapport met également l'accent sur les effets positifs quantifiables des améliorations de la gouvernance.

Si des citoyens d'un pays comme l' Albanie  estiment que leur gouvernement est désireux et capable de lutter contre la corruption, cette conviction a le même impact sur la réduction de leur intention d'émigrer qu'une augmentation de salaire de 400 USD par mois.

Le rapport de la BERD indique que les exceptions au ralentissement général de l'amélioration de la gouvernance incluent la Géorgie  et l' Estonie  , qui ont réduit l'écart de gouvernance avec le G7 de près de 70% et environ 90%, respectivement.

Bien que l’amélioration de la qualité des institutions au niveau des pays soit «notoirement difficile», le rapport s’appuie sur l’expérience des pays qui ont progressé dans ce domaine.

Les exemples clés incluent la conduite à travers les réformes de la fonction publique, la simplification des réglementations complexes, l'utilisation de la technologie numérique, la protection de la liberté de la presse et le renforcement de la coopération internationale dans la lutte contre la corruption.

Le rapport mentionne spécifiquement l'introduction de l' architecture de réforme  de l' Ukraine  avec l'aide de la BERD et de l'Union européenne, qui a contribué à la mise en œuvre de la réforme à tous les niveaux de gouvernement,

La force unique de l'URA réside dans le fait qu'elle s'appuie sur des réformateurs recrutés localement, intégrés dans des ministères et des agences publiques, soulignant l'importance d'adapter les interventions de renforcement des capacités aux propres besoins du pays.

Le rapport indique également que les faiblesses de la gouvernance doivent être abordées à tous les niveaux de la société, y compris au sein des administrations régionales, des entreprises et dans des domaines présentant des défis spécifiques, tels que le changement climatique.

Au niveau des entreprises, le rapport indique clairement que l'intégration internationale améliore les niveaux de gouvernance d'entreprise, affirmant que les entreprises sous contrôle étranger et les entreprises actives dans le commerce international ont tendance à être mieux gérées. Les gestionnaires professionnels s'avèrent meilleurs que les gestionnaires de famille.

Cependant, les entreprises ne réalisent parfois pas les investissements environnementaux car ceux-ci ne sont pas considérés comme une priorité suffisante à court terme, même s'ils apportent une valeur ajoutée à long terme.

Le rapport recommande des mesures pour stimuler les «investissements verts» des entreprises, notamment en élargissant la disponibilité du crédit pour encourager les investissements verts. Il propose également l'introduction de normes et de réglementations environnementales pour obliger les entreprises à produire de manière plus économe en énergie.

Anthony Williams/Berd



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 19 février 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 19 février 2020, à 10 heures, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 19 février 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles le président de la République a pris les décisions de nomination au conseil des ministres du mercredi 19 février 2019.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

Les exportations britanniques après le Brexit pourraient chuter de 32 milliards de dollars en raison des mesures non tarifaires et des tarifs

(Equonet-Dakar) – Les mesures non tarifaires (MNT) pourraient provoquer des fractures majeures dans les relations commerciales entre le Royaume-Uni et l'UE.