Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.



bénéficiaires effectifs au libéria : important pas du gouvernement vers la transparence en matière de propriété des entreprises


Rédigé le 29 Septembre 2023 à 18:07 | 0 commentaire(s) modifié le 2 Octobre 2023 - 18:12

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - Au Libéria, un nouveau registre numérique des bénéficiaires effectifs lancé par le gouvernement renforce la transparence et la responsabilité des entreprises exerçant leurs activités.


Le Libéria fait un pas important vers la transparence en matière de propriété des entreprises avec le lancement de son nouveau registre de propriété effective, a appris equonet de l'Initiative pour la transparence de l'industrie extractive (ITIE). Le registre vise à contribuer à accroître la responsabilité dans le secteur des affaires du pays, à renforcer la mobilisation des ressources nationales et à réduire les risques de blanchiment d'argent, de corruption et d'autres délits financiers ou environnementaux.

Selon la même source, le Registre sera lancé aujourd'hui, 29 septembre 2023, avec une manifestation au Boulevard Palace Hôtel sur Tubman Boulevard, Monrovia. Les tests se poursuivront tout au long du mois d'octobre, les entreprises et le Liberia Business Registry contribuant à garantir que la plateforme est facile à utiliser et que le taux de conformité des entreprises est maximisé. La source précise que le registre complet sera disponible le 1er décembre 2023, date à laquelle les entreprises pourront commencer à faire leurs déclarations de bénéficiaire effectif.

La source rappelle qu'en août 2023, le Libéria a adopté de nouvelles réglementations sur la propriété réelle qui obligent les entreprises à divulguer des informations sur leurs propriétaires réels ou ultimes dans un nouveau registre central, y compris les noms, adresses et participations. Un sous-ensemble de ces informations sera rendu public en ligne, permettant aux citoyens de tenir les entreprises responsables de leurs actions et garantissant que les bénéfices du secteur privé du pays soient partagés équitablement.

Gilbert Makoré, directeur régional de l'Afrique anglophone et lusophone de l'ITIE  , a souligné l'importance de ce nouveau développement : "La propriété cachée peut créer des risques pour les entreprises responsables en masquant l'identité des propriétaires véritables ultimes des entreprises avec lesquelles elles font affaire. Le registre aidera le gouvernement libérien à faire face aux risques de corruption et à créer un environnement commercial transparent."

Le développement du registre a été généreusement soutenu par l’ Initiative  Stolen Asset Recovery  (StAR)  .  Sol Krause, spécialiste du secteur financier chez  StAR, a déclaré : "Exiger des entreprises qu'elles signalent leurs véritables propriétaires ou contrôleurs, et s'assurer que ces informations sont vérifiées, est une étape cruciale dans la lutte contre le blanchiment d'argent et la corruption transnationales. Nous saluons les progrès significatifs réalisés par le Libéria dans l'adoption de réglementations strictes et la création d'un registre de propriété effective. Nous sommes heureux d’être partenaires dans ce processus.

Selon l'ITIE, le développement du registre s'appuie sur plus de 15 années de réforme. Depuis 2008, le Libéria est membre de l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), démontrant son engagement à améliorer la gouvernance des ressources naturelles. Dans le cadre de son plan d'action national 2020-2022 pour un gouvernement ouvert, le Libéria s'est engagé à créer un registre des propriétaires effectifs ouvert, public et lisible par machine. Et en 2021, elle a rejoint le programme Opening Extractives, mis en œuvre conjointement par l’ITIE et  Open Ownership.  Les deux organisations sont fières de soutenir le Libéria dans son   cheminement vers l’établissement d’un cadre juridique et d’un système de collecte, de stockage et de partage des données sur les bénéficiaires effectifs. Cela démontre que des réformes complexes sont possibles avec l’engagement des parties prenantes locales et le soutien des partenaires internationaux.

Thom Townsend, directeur exécutif d'Open Ownership, a déclaré : "Le Libéria respecte son engagement de mettre fin à la propriété anonyme des entreprises. Nous sommes ravis d’avoir aidé le Liberia Business Registry à atteindre son objectif de créer et de lancer son registre en ligne des propriétaires effectifs."

Le nouveau registre des bénéficiaires effectifs fait partie du travail du Libéria visant à promouvoir la transparence et la responsabilité, et à garantir que les bénéfices de ses industries soient partagés équitablement entre tous les citoyens. Cela fait également partie des efforts plus larges du pays visant à tirer parti de la technologie numérique pour automatiser, rationaliser et améliorer l'efficacité de la fourniture de services clés du gouvernement aux entreprises, notamment l'enregistrement des entreprises. Le lancement du registre marque un moment charnière, signalant l'engagement du pays en faveur de la bonne gouvernance et des pratiques commerciales responsables alors qu'il cherche à attirer et à renforcer les investissements du secteur privé. Avec plus de 100 pays dans le monde également engagés à mettre en œuvre des réformes en matière de propriété effective, le registre du Libéria constitue un exemple pour les autres pays cherchant à remédier aux structures opaques de propriété des entreprises.




Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies