Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Le groupe marocain Pharma 5 pose un pied en Côte d'Ivoire


Rédigé le 28 Décembre 2017 à 22:45 | 0 commentaire(s) modifié le 28 Décembre 2017 - 22:51


Le groupe Pharma 5 a posé ce mercredi en Côte d'Ivoire la première pierre de sa première usine en dehors du Maroc. Située dans la zone franche de Bassam près d'Abidjan, cette usine sera construite sur un site d'une superficie de 1,5 hectare et devrait démarrer ses activités en 2019.


(Ecofinance.sn Dakar) - Le groupe pharmaceutique marocain Pharma 5 a choisi pour la première fois de s'installer hors du Royaume. Il vient en effet de poser en Côte d'Ivoire la première pierre de sa première usine en Afrique subsaharienne dénommée Pharma 5 Africa. La cérémonie officielle a été marquée par la présence des autorités ivoiriennes notamment le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly et la ministre de la santé et de l'hygiène publique, Raymonde Goudou Coffie. Le groupe pharmaceutique était quant à lui notamment représenté par sa directrice générale Myriam Lahlou-Filali.

Avec un investissement initial de 100 millions de dirhams, cette nouvelle usine compte garantir la disponibilité de médicaments génériques répondant aux normes internationales et à des prix accessibles aux populations. Selon les sources officielles, prévue pour démarrer en 2019, l'usine Pharma 5 en Côte d'Ivoire générera plus de 200 emplois directs et 2.000 emplois indirects pour la première phase et produira jusqu'à 70 millions de comprimés et 5 millions de flacons par an.

S'imposer en Afrique sur le marché du générique
En créant sa nouvelle usine de production de générique en Côte d'Ivoire, le groupe Pharma 5 a pour objectif de s'imposer sur le marché du générique en Afrique et de hisser la part de ses exportations de 20 % actuellement à 50 % d'ici cinq ans.

Notons que la construction de cette nouvelle usine est une application d'un accord de partenariat signé le 24 septembre 2016 à Rabat entre le Maroc et la Côte d'Ivoire, lequel prévoit la construction d'une usine de production de médicaments dont un générique anti-hépatite C, près d'Abidjan par le groupe pharmaceutique marocain.

Avec la tribune d'afrique 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 05 décembre 2018

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 05 décembre 2018 à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

CABO VERDE : le gouvernement dévoile sa nouvelle Stratégie de développement durable

(Equonet-Dakar) - Le gouvernement du Cabo Verde va organiser sa première Conférence internationale ‘’Construire de nouveaux partenariats pour le développement durable du Cap-Vert’’ et un Forum sur les investissements au Cabo Verde afin de présenter à la communauté internationale et au secteur privé sa nouvelle Stratégie de développement durable (PEDS), annonce un communiqué de presse de la Banque mondiale. La même source précise que les deux évènements auront lieu les 11 et 12 décembre, respectivement au bureau de la Banque mondiale à Paris (France) et à la Chambre de commerce de Paris.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).