Connectez-vous S'inscrire

La soutenabilité de la dette gambienne continue de poser un problème majeur (FMI)


Rédigé le 7 Mai 2019 à 19:43 | 0 commentaire(s) modifié le 7 Mai 2019 - 21:06


(Equonet-Dakar) – Selon le FMI, la soutenabilité de la dette de la Gambie continue de poser un problème majeur, compte tenu du niveau élevé de la dette publique et du service de la dette, ce dernier absorbant plus de la moitié des recettes intérieures.


La Gambie a enregistré de bonnes performances économiques. Selon les services du FMI, au cours des deux années qui se sont écoulées depuis la transition politique pacifique, son économie a rebondi, avec une croissance supérieure à 6½ pour cent en 2018, offrant ainsi de bonnes perspectives de croissance soutenue à moyen terme. L'inflation est tombée à 6½ pour cent fin 2018 et les réserves officielles brutes ont plus que doublé pour atteindre 2,7 mois d'importations potentielles.
 
Mais la dette fausse la note. D’après le FMI, la soutenabilité de la dette continue de poser un problème majeur, compte tenu du niveau élevé de la dette publique et du service de la dette, ce dernier absorbant plus de la moitié des recettes intérieures.
 
Le 24 avril 2019, la direction du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un programme surveillé par le personnel avec la Gambie couvrant la période allant de janvier à décembre 2019. Un SMP est un instrument informel et flexible de dialogue entre le Fonds personnel et un pays membre sur ses politiques économiques. Les SMP ne sont pas accompagnés d'une aide financière ni avalisés par le Conseil d'administration du FMI.
 
Le SMP de 2019 s'appuie sur le précédent, qui couvrait la période d'avril 2017 à septembre 2018. Le SMP précédent contribuait à améliorer la gestion des finances publiques, à augmenter les recettes intérieures et à renforcer le cadre de la politique monétaire. Les objectifs principaux du programme relatif au marché unique de 2019 sont de consolider ces gains et d'aider à ancrer la viabilité de la dette. 
 
Le programme visera à renforcer la mobilisation des recettes intérieures et la gestion des finances publiques, notamment en améliorant la gouvernance des entreprises d'État, tout en accélérant le rythme des réformes structurelles destinées à stimuler l'investissement privé afin de soutenir la croissance et de la rendre plus inclusive. Dans le cadre du programme relatif au marché unique, les autorités s'engagent à resserrer les contrats de dette extérieure et à rechercher principalement des financements sous forme de dons. 
 
Pour ce faire, ils élaborent une stratégie de désendettement à moyen terme (SDMT) et renforcent la gestion de la dette, notamment en renforçant la surveillance des risques budgétaires liés aux entreprises d'État. La politique monétaire restera axée sur la maîtrise de l'inflation et la garantie de la stabilité financière.

La Gambie est considérée comme en situation de surendettement extérieur et la restauration de la viabilité de la dette reste une préoccupation majeure. Les autorités poursuivent leurs discussions avec leurs créanciers extérieurs afin d'obtenir un allégement de la dette, également nécessaire pour catalyser un soutien supplémentaire des donateurs.
 
Une performance satisfaisante dans le cadre du programme relatif au marché unique devrait ouvrir la voie à un éventuel accord de facilité de crédit élargi avec le FMI, une fois que la viabilité de la dette sera rétablie.
 
 



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 18 septembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le président de la République a réuni le conseil des ministres, le mercredi 18 septembre 2019, à 10 heures, au palais de République. Il a abordé les questions de la sécurité des infrastructures routières, la protection des végétaux, la campagne de commercialisation agricole, du prix de l'arachide et de la santé.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 18 septembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le conseil d'administration de la Banque européenne de reconstruction et de développement se rend en Égypte

(Equonet-Dakar) - Une délégation du conseil d'administration de la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) entamera lundi une visite en Égypte pour une mise à jour et un témoignage oculaire des derniers développements dans le pays, a appris Equonet de l’Institution.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.